Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Jean-Michel Larqué: «Avec les esclandres dans les tribunes, la France creuse encore plus bas que le fond qu’elle venait de toucher»

Notre consultant Jean-Michel Larqué revient sur les éliminations en huitièmes de finale des trois équipes issues du « groupe de la mort ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

1 La France, l’Allemagne et Portugal sortis en huitièmes : le fameux groupe de la mort était-il porteur d’un funeste présage ?

Ils sont tous tombés au champ d’Honneur en huitièmes, effectivement. Et le plus méritant d’entre ces grands pays de foot aura finalement été le 3e classé, c’est-à-dire le Portugal. À constater les dégâts que l’appellation groupe de la mort engendre, il faudra désormais faire attention au vocabulaire et aux qualificatifs que l’on emploie. (Rires). Ces équipes ont-elles dépensé trop d’énergie et abandonné trop d’influx ? Je ne le pense pas. Toutes ont voyagé avec les lourdeurs actuelles de leur Histoire. L’Allemagne n’a plus de leaders depuis que Philip Lahm et Bastien Schweinsteiger ont remisé les crampons et malgré l’indéniable talent de la relève, la Mannschaft a montré qu’elle manquait d’une colonne vertébrale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par L P, jeudi 1 juillet 2021, 12:03

    Quelle chose inutile que le,football moderne. Il transporte a peu pres toutes les valeurs negatives d une société. Que ces gens disparaissent bien vite de notre paysage.

  • Posté par Delhez Marc, jeudi 1 juillet 2021, 13:25

    Vous n'avez jamais joué au football? Vous ne pouvez donc pas comprendre.

  • Posté par D G, jeudi 1 juillet 2021, 8:38

    La personne ayant retranscrit l'interview devrait, comme à peu près tous les journalistes du Soir, apprendre ce qu'est une phrase. Dans une phrase, une P2 doit être accompagnée d'une P1. "Mais qui ne laisse peut-être pas assez d’espace d’expression pour la relève lusitanienne."ou "Dans son esprit comme dans la formation." ne sont pas des phrases.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs