Des soldes à -30, voire -40% d’entrée de jeu

Des soldes à -30, voire -40% d’entrée de jeu

C’est ce jeudi 1er juillet que démarrent les soldes d’été, dans le contexte toujours très particulier de la crise du covid. Certes, les commerces ont bénéficié d’assouplissements importants des mesures sanitaires. Plus question de limiter le temps de shopping ou d’entrer à deux maximum. Par contre, les commerçants restent tenus de respecter la norme d’un client par mètre carré, « ce qui constitue encore un frein » aux recettes, déplore le Syndicat neutre pour indépendants (SNI). Fort d’une enquête auprès de 152 commerçants actifs dans la mode, le SNI constate justement que le chiffre d’affaires de ces indépendants reste en retrait de 40 %.

« Ce sont autant d’articles invendus. Les stocks seront donc importants. » Et donc, prévoit le SNI, les soldes vont s’ouvrir avec de fortes réductions ; sans doute -40 % d’entrée de jeu. C’est que les commerçants spécialisés « ont absolument besoin de cash pour investir dans les collections suivantes ». Partant de ce constat de stocks plus importants que d’ordinaire à pareille époque (« parfois plus de 20 % »), l’Union des classes moyenne (UCM) prédit quant à elle des remises de -30 % dès l’ouverture. Pour l’UCM, qui a sondé elle aussi le secteur, la situation financière des commerçants paraît s’améliorer : plus de la moitié des personnes interrogées « voit le spectre de la fermeture comme un peu moins menaçant ». Mais le secteur aura encore besoin d’aides publiques, estime l’UCM.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous