Coronavirus: la vente des autotests désormais autorisée en grandes surfaces

Coronavirus: la vente des autotests désormais autorisée en grandes surfaces
Reuters

Après trois mois de vente exclusive en pharmacie, la vente des autotests pour détecter la présence du coronavirus n’est désormais plus limitée aux seules pharmacies d’officine, comme c’est aussi le cas dans différents autres pays européens, a annoncé jeudi le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke.

Cette mise à disposition plus large des autotests est une application logique de la législation européenne, a-t-il souligné dans un communiqué.

Cette mise à disposition plus large des autotests est une application logique de la législation européenne, a-t-il souligné dans un communiqué.

Selon M. Vandenbroucke (Vooruit), l’implication des pharmaciens dans cette phase d’information de la population a été « cruciale ».

Depuis le 6 avril, les autotests étaient en vente exclusivement en pharmacie afin que leur vente puisse être accompagnée des conseils adéquats du pharmacien. « Pour que cette ligne de défense soit efficace, le conseil du pharmacien était en effet une condition essentielle pour nous », a indiqué Frank Vandenbroucke.

Selon lui, le rôle du pharmacien a été une plus-value notamment dans la fourniture d’explications sur le positionnement correct de l’autotest dans la stratégie de testing, la lecture du résultat, le comportement à observer en cas de résultat positif de l’autotest, mais également dans la sensibilisation à la vaccination.

Une enquête réalisée par DayOne montre en effet que le conseil du pharmacien a été utile dans bien des cas. « 87,7 % des répondants ont obtenu leurs informations sur l’autotest auprès du pharmacien. 93 % des répondants ont indiqué qu’ils étaient suffisamment informés. 85,8 % des répondants estiment que des conseils supplémentaires en matière de santé lors de l’achat d’un autotest sont très importants à importants », a relevé le ministre.

Si les autotests sont maintenant aussi en vente en grandes surfaces, ils le sont aussi toujours en pharmacie. « Pour les personnes qui n’ont jamais acheté et réalisé d’autotest, l’achat en pharmacie comporte toujours l’avantage du conseil du pharmacien sur son utilisation », a encore souligné M. Vandenbroucke.

Par ailleurs, pour les personnes qui bénéficient d’une intervention majorée (BIM) dans l’assurance maladie, le remboursement reste d’application, avec un ticket modérateur d’un euro par test. Elles peuvent acheter deux autotests par semaine par membre de la famille à ce tarif en pharmacie.

>> Coronavirus<UN>: les tests, pour qui et à quel prix ?

Sur le même sujet
Voyage
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous