Pétrole: le WTI franchit 75 dollars, la première des réunions de l'Opep a commencé

Vers 12H20 GMT (14H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 76,35 dollars à Londres, en hausse de 2,32% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril de WTI pour août avançait de 2,89%, à 75,59 dollars.

La référence américaine évoluait sous la barre des 75 dollars depuis le mois d'octobre 2018.

Les investisseurs n'ont d'yeux jeudi que pour les réunions de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés via l'accord Opep+, dont la première réunissant les treize membres du cartel a commencé peu après 12H15 GMT (14H15 à Paris et à Vienne, siège du cartel).

L'objectif de l'alliance sera de fixer les niveaux de production pour le mois d'août. Ils sont attendus en légère hausse, de l'ordre de 500.000 barils quotidiens.

L'agence financière Bloomberg, citant une source anonyme, évoque le retour d'un volume de 2 millions de barils par jour d'ici la fin de l'année.

Si le marché s'attend à ce que l'offre reste contenue, il a accueilli mercredi des nouvelles porteuses pour la demande du premier consommateur de brut au monde, une équation favorable aux cours du brut.

Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté pour la sixième semaine de suite, reculant davantage que les analystes ne l'avaient prévu et tombant à leur plus bas niveau depuis mars 2020.

Selon le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) diffusé mercredi, les stocks de brut ont plongé de 6,7 millions de barils la semaine passée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous