Accueil Belgique Politique

La Cour des comptes relève des erreurs dans les comptes 2020 du service public de Wallonie

Dans un rapport cinglant, la Cour pointe des « anomalies, ayant une incidence significative et diffuse sur les comptes ».

Temps de lecture: 2 min

La Cour des comptes a rendu jeudi une opinion défavorable sur le compte général 2020 du service public de Wallonie (SPW). Dans un rapport cinglant, la Cour pointe des « anomalies, ayant une incidence significative et diffuse sur les comptes ».

Ceux-ci ne donnent en conséquence « pas une image fidèle du patrimoine et de la situation financière de l’entité au 31 décembre 2020 et des résultats de l’exercice 2020 », estime la Cour. Celle-ci relève dans son rapport une série d’erreurs d’imputation se chiffrant au total à plusieurs milliards d’euros.

Parmi les plus gros problèmes, le rapport met notamment le doigt sur une erreur de comptabilisation de la dette à l’égard de la Sowafinal (société wallonne pour la gestion d’un financement alternatif) à hauteur de 694 millions d’euros.

Les aides accordées aux entreprises et aux indépendants dans le cadre de la crise sanitaire ont, elles, été surestimées à hauteur de 303 millions d’euros. Le rapport liste aussi une série d’erreurs dans l’inventaire des actifs immobilisés wallons. 1.655 ha de terrains n’ont ainsi tout simplement pas été valorisés, certains bâtiments l’ont été à une valeur « anormalement faible », etc.

La Cour des comptes a en revanche certifié « avec réserves » les comptes 2020 du Centre régional d’aide aux communes, du Commissariat général au tourisme, du Fonds wallon des calamités naturelles, de l’Institut scientifique de service public et de l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique. Les comptes du Centre wallon de recherches agronomiques et du Fonds pour le désendettement de la Wallonie ont, eux, été certifiés sans réserve.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par NIVELLES Stephan, samedi 3 juillet 2021, 12:04

    Parmi les commentateurs de cet articles, combien ont pris la peine de lire le carnet d’observation de la cours ? Certes il y a des erreurs d’imputation, des sous évaluations possibles de certains biens mais quelqu’un s’est il posé la question de l’objectivation de la valeur des fleuves et des rivières non cadastrés ? Le journaliste aurait pu préciser l’ampleur de ces non prises en compte, aurait pu aussi préciser que c’est le premier exercice de mise en conformité de la comptabilité du SpW au plan comptable normalisé, que cet exercice a impliqué un changement fondamental de la façon d’imputer les recettes et les dépenses, et enfin que le SpW a acté la plupart des remarques émises, les a corrigées ou a donner un échéanciers pour y répondre.

  • Posté par Noelb Renzo, jeudi 1 juillet 2021, 18:10

    Et je suppose que les ministres et autres élus en poste ne sont pas responsables. Qui va les obliger à tout rectifier ? Je n'ose imaginer les erreurs (?) dans le calcul des retraites et de l'impôt des personnes physiques. Ça fait peur...

  • Posté par hoyois yves, jeudi 1 juillet 2021, 17:55

    enfin .... y a beaucoup de “réserves“

  • Posté par hoyois yves, jeudi 1 juillet 2021, 17:53

    whai, mais ça arrive à tout le monde de faire des erreurs !

  • Posté par Lefèvre Jean-Luc, jeudi 1 juillet 2021, 17:47

    Avec ou sans comptable...indélicat, la région wallonne est toujours en délicatesse avec sa gestion. Quand on aime le pouvoir, on ne compte pas! Telle pourrait être la devise de nos dirigeants qui n'apprécient que semer, comme Julie Larousse, l'argent du contribuable.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Grand format Dans les coulisses du Palais royal

L’été, le Palais royal de Bruxelles ouvre ses portes au public. C’est là que le chef de l’Etat travaille. Là que se conte l’histoire des Rois des Belges et de leurs hôtes. Venez, on vous emmène. À travers ces salles et les événements qu’elles racontent.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une