Accueil Culture Mode

La Belgique, ovni sur la planète «Luxe»

Le rachat de Delvaux par le groupe Richemont soulève une question : que reste-t-il du luxe à la belge ? Et a-t-il en fait jamais existé ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

C’est notre Louis Vuitton belge, tout simplement. Même qualité, même savoir-faire, même aura. Pourquoi dès lors, Delvaux – qui vient d’être racheté à 100 % par le groupe suisse Richemont (1) – ne compte-t-elle que 50 boutiques à travers le monde, là où Vuitton en possède plus de 500 et caracole en 4e place au classement Forbes des marques de luxe les plus influentes au monde (derrière Gucci, Chanel et Dior) ?

Pourquoi, alors que la maison Delvaux est la pionnière, la toute première maison de maroquinerie d’Europe, née en 1829 à Bruxelles, soit 25 ans avant Vuitton, la petite copieuse, pourquoi le mot « luxe » ne veut-il pas dire la même chose des deux côtés de la frontière ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par VANDERGHEYNST François, jeudi 12 août 2021, 13:28

    Delvaux possède de nombreux modèles intéressants dans ses registres de création et il me semble important de les réinterpréter avec son précieux savoir-faire. Le minimalisme appliqué dans les boutiques actuelles manque quelque peu d'intérêt.

  • Posté par Albin S. Carré, vendredi 9 juillet 2021, 12:48

    Ce qui a manqué à la maison Delvaux que je connais bien, c'est la créativité. Outre les classiques et les classiques revisités, elle devrait développer une ligne dont le design soit davantage à l'image des jeunes femmes chics. Pour le reste, surtout ne rien changer à la qualité des peaux et aux finitions! L'expérience vietnamienne ne fut pas une réussite... En comparaison, Vuitton, c'est bling-bling et vulgaire à mourir.

  • Posté par Mic THOMA, lundi 5 juillet 2021, 21:48

    « C’est notre Louis Vuitton belge, tout simplement. Même qualité, même savoir-faire, même aura. » !!! Non mais, comparer Delvaux à Vuitton ! Delvaux face à la toile enduite (plastique) de Vuitton ! Avez-vous déjà pris la peine de constater la finition (intérieure aussi) des sacs Delvaux ? Vous auriez pu, sans grande difficulté, trouver meilleure comparaison. Ah tous ces hommes et femmes-sandwiches avec, entre autres, au bout du bras le LV multiplié. Bling bling…

Aussi en Mode

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs