Accueil Belgique Politique

Rudi Vervoort: «On doit continuer à construire des logements à Bruxelles»

Le ministre-président bruxellois veut trouver l’équilibre « entre les différentes visions de la ville, entre le tout bâti et le tout aux friches ». Et insiste : « Les PAD sont tout sauf anti-démocratiques ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les PAD se suivent à l’ordre du jour du gouvernement bruxellois. En un mois, les plans d’aménagement directeur des quartiers Heyvaert et Gare de l’Ouest ont été adoptés en deuxième lecture, les périmètres Josaphat et Reyers/Mediapark approuvés modifiés (et renvoyés à l’enquête publique). Dans deux semaines, Herrmann-Debroux (avec la transformation de l’entrée de ville en boulevard urbain) est à l’ordre du jour, la gare du Midi est attendue pour la rentrée. Une satisfaction pour Rudi Vervoort, ministre-président (PS), même si les processus sont lents, souvent contestés, et les tensions politiques palpables.

La pression citoyenne et/ou associative vous oblige souvent à revoir votre copie ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par mauroy charles, samedi 3 juillet 2021, 7:43

    Mon rêve. Bruxelles plus jamais la capitale européenne. Que ce soit Strasbourg... ou une autre ville, ils feront moins les malins..

  • Posté par Krier Serge, vendredi 2 juillet 2021, 14:29

    La consultation populaire est un beau principe , pourquoi ne pas l appliquer aux autres sujets qui touchent beaucoup plus de monde …. Interdiction du diesel , péage urbain ,…

  • Posté par Christophe Samray, vendredi 2 juillet 2021, 7:19

    En même temps, il faut verdir la ville pour affronter le réchauffement climatique. Beaucoup de bruxellois avec des revenus importants quittent la région... et n'y paient plus d'impôts. La crise sanitaire a poussé encore plus certains citoyens à chercher plus de vert, de campagne... la volonté de la région de construire dans les dernières réserves de biodiversité de Bruxelles n'est pas très cohérente (ex. Le champs des cailles à Watermael) et me semble poussée par des considérations électoralistes (friche Josaphat à Evere...). Avant de construire de nouveaux logements, la Région devrait être plus active pour lutter contre les logements vides. Espérons que les prochaines élections régionales fassent émerger une nouvelle génération de femmes et d'hommes politiques.

  • Posté par burnotte Michel, jeudi 1 juillet 2021, 20:43

    Oui, pour accueillir les immigrés et les sans papiers. Les Bruxellois de souche eux regardent de plus en plus vers la périphérie qu'elle soit wallonne ou flamande.

  • Posté par Kummert David, vendredi 2 juillet 2021, 12:22

    En tant que natif de BXL, avec plus de dix générations "de souche" avant moi (et je ne parle pas d'origine flamande ou wallonne, je parle de BXL), je considère qu'une personne qui s'installe à BXL, quelle que soit son origine, peut se dire bruxelloise. Point, barre. Et pour la fuite vers la banlieue, elle est motivée par les prix et l'espace, pas du tout par les arguments racistes que vous véhiculez.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs