Une grève dans les aéroports de Paris entraîne des retards d'au "moins une heure" à Roissy

Avec jets de confettis et fumigènes, près de 400 personnes ont manifesté au terminal 2E de Roissy, bloquant l'accès des voyageurs aux postes de contrôle aux frontières, a constaté une journaliste de l'AFP.

Ce blocage a provoqué "au moins une heure de retard" sur le départ de certains vols, les passagers sont orientés vers d'autres terminaux mais certains ont raté leur avion, a indiqué à l'AFP une source aéroportuaire, en estimant que les retards pourraient s'allonger.

Les manifestants brandissaient de nombreuses pancartes, où figurait le portrait du PDG d'ADP, Augustin de Romanet, grimé en glouton avec le slogan "Ne cherchez plus vos salaires, je les ai mangés" ou encore "De Romanet: 450.000 euros/an et moi viré".

À Orly, quelque 250 personnes ont manifesté "à l'extérieur", tandis qu'un petit groupe se trouvait à l'intérieur, d'après la source aéroportuaire. Contrairement à Roissy, il n'y avait pas de blocage mais de légers ralentissements, selon la même source.

Trois syndicats d'ADP appellent à la grève jusqu'à lundi, englobant le premier week-end des grands départs en vacances. Ils réclament le retrait d'un plan d'adaptation des contrats de travail (PACT), qui prévoit la suppression de certaines primes. En cas de refus, les salariés s'exposent à un licenciement.

Contactée vendredi par l'AFP, la direction d'ADP n'était pas immédiatement en mesure d'évaluer les retards de trafic.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous