Natation : le COIB refuse la sélection de Valentine Dumont

PhotoNews
PhotoNews

Valentine Dumont, qui avait eu le bonheur de se voir invitée par la Fédération internationale de natation (FINA) ce vendredi pour compléter les listes de départ du 200 m libre, ne partira finalement pas aux Jeux olympiques de Tokyo. La commission de sélection du COIB, se retranchant derrière ses critères internes établis avec la Fédération belge au début de l’olympiade, s’est trouvée dans l’incapacité de déroger à ses règles et n’a pas validé la sélection de la Namuroise.

Ces critères internes imposaient à la nageuse de réussir les critères internationaux A, c’est-à-dire un chrono de 1.57.28 sur 200 m libre, et ce, dans des compétitions bien spécifiques et avant le 23 mai 2021. Or, Dumont avait échoué à 70 centièmes du temps limite lors de l’Euro de Budapest, dernière épreuve qualificative pour les JO, en réussissant un chrono de 1.57.98 en demi-finale, un nouveau record national, et n’avait pu l’améliorer en finale, où elle avait fini 7e.

Ni l’invitation de la FINA, ni sa progression constante tout au long de l’olympiade, ni son jeune âge (21 ans) n’ont influencé la commission de sélection du COIB qui, pour des questions juridiques, n’a pu déroger à ses règlements.

« C’est une terrible déception », a indiqué Philippe Midrez, le directeur technique francophone. « Le COIB, qui prétend mettre l’athlète au centre, a préféré se retrancher derrière ses critères plutôt que de donner son feu vert à une jeune athlète prometteuse. »

C’est aussi un coup dur pour la natation belge qui n’enverra que deux athlètes à Tokyo, Louis Croenen (200 m papillon) et Fanny Lecluyse (100 et 200 m brasse), sa délégation la plus maigre depuis 2004 où il n’y avait eu aucun sélectionné.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous