Accueil Société

Le C-130, le géant des airs qui entre au musée

Entré en service au sein de la force aérienne en 1972, le transporteur de troupes est allé sur tous les terrains. Remplacé par l’A400 M, il va accomplir ses dernières missions à la fin de l’année. En entrant au musée, il devient une légende.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Son imposante et majestueuse carcasse grise trône fièrement au milieu de ses petits frères les avions de chasse que sont le Mig, le F-16, le Mirage, le Fouga Magister ou encore l’Alphajet. D’une envergure de 40 m et long de 29 m, le C-130 est pourtant bien le petit dernier à intégrer le 1 Wing Historical Centre, autrement dit le musée de l’aviation militaire de la base aérienne de Beauvechain. Une forme de reconnaissance pour cet avion de transport créé par Lockheed Martin dont le premier vol officiel remonte au 23 août 1954 et dont le dernier exemplaire de la force aérienne belge rentrera définitivement au hangar à la fin de cette année.

« C’est le début d’une nouvelle carrière pour cette vieille recrue », a déclaré Ludivine Dedonder, la ministre PS de la Défense, devant un groupe de bénévoles dévoués au musée qui ont participé à la « muséalisation » de l’appareil. « Le C-130 a porté haut l’image de la Belgique en faveur de la paix à travers le monde. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, samedi 3 juillet 2021, 0:09

    Budap ou Bucar, c'est tjs à l'est.

  • Posté par Montignies Vincent, vendredi 2 juillet 2021, 19:40

    "Le 22 décembre 1989, le président roumain Ceausescu tente de fuir avec son épouse Elena devant l’ampleur du soulèvement populaire à son encontre. Ils seront tous deux exécutés. Rapidement, une demande d’aide médicale internationale d’urgence est requise par Médecins sans Frontières. Un C-130 décolle de Melsbroek avec dix tonnes de médicaments à destination de Budapest. Au total, sept rotations auront été effectuées par les appareils belges." A mon souvenir, Budapest n'est pas en Roumanie. Mais c'est de saison de confondre Bucarest et Budapest.

  • Posté par S Jérôme, vendredi 2 juillet 2021, 15:35

    Dites, l'histoire de Médecins Sans Frontières et l'aide médicale d'urgence pour la Roumanie après la chute de Ceausescu, vous êtes sûr que les C-130 avaient pour destination Budapest ? Ce n'était pas plutôt Bucarest ?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 2 juillet 2021, 18:34

    Voilà la question à poser à M. Staquet.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs