Accueil Société

Grève de la faim de sans-papiers: mobilisation au cabinet de Bernard Clerfayt

Les occupants réclament la mise en place d’une procédure spéciale qui permettrait aux grévistes d’être régularisés.

Temps de lecture: 2 min

Une trentaine de personnes ont occupé vendredi vers 13h30, au nom des sans-papiers en grève de la faim, le hall du cabinet du ministre bruxellois de l’Emploi Bernard Clerfayt, situé boulevard Saint-Lazare à Saint-Josse-ten-Noode, selon une information des activistes. Un rendez-vous a été accordé la semaine prochaine. La date précise doit encore être fixée. Une fois l’accord obtenu, les occupants ont poursuivi leur mobilisation devant le Cabinet avant de disperser le rassemblement, ce que confirme la police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere).

Les occupants demandent à tout le moins des titres de séjour d’un an renouvelables avec accès illimité au marché du travail (carte de type A) pour les grévistes de la faim et ce simplement pour « circonstances exceptionnelles » par l’intermédiaire de la procédure existante 9 bis. Ils invoquent les conséquences sur la santé des personnes de la grève de la faim, ainsi que la crise covid.

« Nous sommes convaincus qu’un tel accord est possible et permettrait à Sammy Mahdi de pouvoir dire qu’il n’a procédé à aucune régularisation collective, ce qui administrativement serait le cas, tout en assurant aux grévistes d’obtenir la possibilité de sortir de la clandestinité, de trouver un travail stable et légal en obtenant un accès au marché du travail », défendent les activistes dans leur communiqué. Ils estiment que cela permettrait de « laisser du temps pour une solution politique négociée au sein du gouvernement dans le cadre de la conférence interministérielle ».

Des sans-papiers ont occupé l’église fin janvier, puis également les réfectoires de l’Université libre de Bruxelles (ULB) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) début février pour réclamer l’élaboration de critères clairs de régularisation, tenant par exemple compte du travail et de l’ancrage des personnes. Le groupe rassemble quelque 475 personnes en comptant les enfants, qui ne font pas la grève de la faim, selon l’estimation de représentants des sans-papiers. Les grévistes sont environ 430.

 

À lire aussi Sans-papiers: Alexander De Croo demande l’arrêt de la grève de la faim

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, samedi 3 juillet 2021, 14:31

    Comme la région bruxelloise n'est pas compétente et Clerfayt non plus, tout cela procède d'une politique de chantage en vue de donner du temps au temps et ainsi par l'octroi de mesures provisoires (qui deviendraient vite définitives) obliger le Secrétaire d'Etat et avec lui le gouvernement de tenir pour lettre morte les injonctions officielles de quitter le territoire. Encore heureux que Mahdi soit issu de l'immigration, sans quoi tout autre détenteur de ce poste difficile aurait reçu une volée d'imprécations et d'insultes sur son disant -racisme car c'est la formule magique pour faire taire ceux qui osent tenir le langage de la vérité et de la légalité.

  • Posté par Robin Agnès, vendredi 2 juillet 2021, 20:30

    Commentaires immondes! Combien d' "immigrés" italiens, polonais, espagnols, ... autres qui ont contribué à la richesse de notre pays!

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 7 juillet 2021, 16:27

    Vous parlez des émigrés dit il y a soixante ans cela est du passé!! Ses gens là voulaient du travail et à l'époque il y avait du travail et ne venaient pas pour profiter. Ceux qui font la grève de la faim n'ont qu'un but profiter de la Belgique et de ses bienfaits, voilà le but rechercher !!!

  • Posté par collin liliane, vendredi 2 juillet 2021, 21:59

    Et combien d'autres venus de plus loin, qui coûtent des fortunes à notre pays et dont l'idéologie politico-religieuse nous met tous en danger?

  • Posté par Vdrme Marc, vendredi 2 juillet 2021, 16:44

    Si il accepte c'est donner le feu vert pour tous les sans-papier et réfugiés ils vont tous faire la grève de la faim , ils vont se donner le mot va en Belgique tu manges pas et tu reçois des papiers

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko