Euro 2020

Roberto Martinez triste pour ses joueurs suite à l’élimination des Diables contre l’Italie: «Tourner la page rapidement»

Le coach espagnol marqué par l’élimination.
Le coach espagnol marqué par l’élimination. - Belga

Roberto Martinez, quel est votre sentiment après cette défaite face à l’Italie ?

Le sentiment qui prime, c’est la déception car je pense que mes joueurs ne méritaient pas d’être éliminés de ce tournoi. Il y a un gros travail qui a été effectué depuis plusieurs semaines pour que ce groupe soit prêt et j’ai vu une bonne équipe ce soir. Malheureusement, le match n’a pas tourné en notre faveur. L’Italie s’est certainement mieux adaptée que nous en première période. Mais nous n’avons pas perdu notre capacité à être dangereux, notamment en contre-attaque même si cela ne correspond pas à notre jeu. Nous avons eu des occasions pour égaliser, ce qui aurait pu changer le match pour nous. Les joueurs ont été fantastiques, je suis triste pour eux.

Qu’avez-vous pensé de cette équipe italienne ?

Cette équipe a grandi ces derniers mois, sa confiance a grandi et aujourd’hui, les joueurs profitent vraiment de chaque instant sur le terrain. Nous devons les féliciter et leur souhaiter le meilleur pour la suite.

Avez-vous été surpris par votre opposant ?

Le football est cruel mais on sait qu’au final, il n’y aura qu’un vainqueur dans cet Euro. L’Italie restait sur une série de 14 victoires de suite. Nous n’avons pas réussi à trouver les filets, mais la chance n’était pas non plus de notre côté. Il faudra essayer de tourner la page rapidement.

Quand avez-vous décidé de titulariser Jérémy Doku et qu’avez-vous pensé de sa prestation ?

Jérémy a beaucoup grandi dans ce groupe et il a prouvé qu’il était prêt à débuter. Il a joué avec une énergie incroyable et a été très important dans les situations de un-contre-un, en étant dangereux pendant nonante minutes. Seuls les joueurs avec de grosses qualités, à son âge, sont capables de sortir un match comme cela. Mais nous étions convaincus qu’il en était capable. Il a montré beaucoup de maturité et est resté lui-même pendant toute la rencontre.

Pensez-vous que les blessures de certains joueurs ont pu peser dans la balance ?

La situation a été très bien gérée par le staff en ce qui concerne Witsel, De Bruyne et Hazard. Ils ont grandi dans le tournoi et nous ont aidés à des moments clés. Les blessures arrivent et c’est dommage qu’Eden n’a pas pu participer à ce match. Même blessé, Kevin a été un exemple pour les autres pendant nonante minutes.

Quel sera votre futur avec les Diables ? Serez-vous là en Nations League, en Coupe du monde au Qatar ?

C’est difficile de parler de cela maintenant. La défaite et l’élimination… Je ne veux pas parler sous le coup de l’émotion. Car pour l’instant, ce qui est dans ma tête, c’est ce sentiment de tristesse pour mon équipe.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous