Accueil Société

Coronavirus: la moyenne des hospitalisations par jour continue à baisser (infographie)

Durant la semaine du 26 juin au 2 juillet, 15,9 patients atteints du coronavirus ont été admis en moyenne chaque jour à l’hôpital.

Temps de lecture: 1 min

Entre le 23 et le 29 juin, 378 personnes ont été contaminées en moyenne chaque jour, soit 5% de plus que la semaine précédente, selon les derniers chiffres publiés samedi matin par l’Institut de santé publique Sciensano.

Durant la même période, 3,9 décès dus au virus ont été comptabilisés chaque jour selon Sciensano, soit une baisse hebdomadaire de 31%.

Près de 47.100 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement - en hausse de 23% par rapport à la période de comparaison précédente -, pour un taux de positivité qui reste stable (1%).

Vendredi, 271 personnes atteintes du Covid-19 étaient par ailleurs hospitalisées en Belgique (-29%), dont 123 en soins intensifs. Durant la semaine du 26 juin au 2 juillet, 15,9 patients atteints du coronavirus ont été admis en moyenne chaque jour à l’hôpital soit une baisse de 40% par rapport à la semaine précédente.

L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 44,9 sur 14 jours. Le taux de reproduction du virus est de 0,71. Lorsqu’il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir.

Depuis le début de la pandémie, 1,1 million de Belges ont été contaminés. Plus de 7,3 millions de personnes ont au moins reçu une dose du vaccin, soit 78% des adultes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Carion Claude, dimanche 4 juillet 2021, 9:35

    Dites Rambeaux, cela vous dérangerait d'être poli et vous savez où vous pouvez vous le mettre les Voici et autres Gala ?

  • Posté par Rambeaux Paul, dimanche 4 juillet 2021, 10:51

    Je ne vois rien de malpoli dans mon intervention, Monsieur Carion. J'ai juste relevé les erreurs factuelles et les fautes de raisonnement que vous alignez, tout ça pour arriver au sempiternel argument qui sous-entend que tout ça est une manipulation secrète pour pousser à la vaccination. Si c'est cela pour vous l'impolitesse, je comprends mieux pourquoi vous me suggérez de foutre Voici et Gala dans mon cul. Bref, çui quil' dit qui l'est.

  • Posté par Carion Claude, samedi 3 juillet 2021, 14:11

    oui et le taux de positivité reste fixe, c'est très important. Il est clair que si l'on teste plus, on va nécessairement trouver plus de positifs. pourquoi encore des titres et des commentaires alarmistes ? On se le demande. Pour convaincre les non-vaccinés , Peut-être.

  • Posté par Rambeaux Paul, samedi 3 juillet 2021, 18:39

    "Pour convaincre les non-vaccinés, peut-être". Et c'est reparti, la parano. Si vous ne voulez pas savoir, ne vous intéressez pas aux chiffres, lisez Voici ou Gala. Figurez-vous qu'il y a des gens qui préfèrent regarder la situation en face. "Il est clair que si l'on teste plus, on va nécessairement trouver plus de positifs" : fausse évidence ! Pour cela, il faudrait supposer que le virus est répandu de façon homogène et constante dans la population qui se fait tester. Et ce n'est évidemment pas le cas : quand on est hors période de voyage, ne se font tester que ceux qui considèrent qu'ils sont à risque supérieur (symptômes, cas contact etc.). Tandis qu'en période de voyage, vont se faire tester des gens qui ne sont en rien à risque et qui veulent seulement partir. L'augmentation des tests pour cause de voyage devrait donc faire CHUTER le taux de positivité. Or ce n'est pas le cas, ce qui confirme les propos de Monsieur Rabozée. Et ça n'a rien d'étonnant, au final : je trouve déjà que c'est un heureux résultat que les courbes n'aient pas (encore) remonté. Par ailleurs, au lieu de geindre sur les titres "alarmistes", vous feriez bien de les lire : "Coronavirus: la moyenne des hospitalisations par jour continue à baisser", ça n'a rien d'alarmiste.

  • Posté par Rabozee Michel, samedi 3 juillet 2021, 14:51

    Ce n'est pas alarmiste, c'est factuel. Si le taux de positivité du rapport reste stable, c'est parce qu'il est calculé sur la semaine précédente. Voyez mon calcul ci-dessous basés sur les chiffres des 3 derniers jours plutôt que sur ceux d'il y a entre 4 et 10 jours. Dans les chiffres des rapports, le souci, c'est que pendant 3 jours, on reste à la situation d'il y a 4 jours...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko