Accueil Sports Football Diables rouges

Euro 2020: les espoirs de titre à nouveau reportés pour ces Diables rouges

L’aventure s’est donc achevée en quarts de finale de l’Euro 2020 pour de valeureux Diables qui sont tombés sur une séduisante Squadra Azzurra.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Cet Euro 2020 devait être celui des Diables rouges. Les blessures et l’état de santé pas vraiment optimal de joueurs clés les ont empêchés de franchir le cap des quarts. Comme en 2016 même si, ici, l’adversaire (l’Italie) était d’un niveau nettement supérieur à celui du pays de Galles.

Contrairement à 2018 et ce revers en demies face à une équipe de France cynique et ultra efficace, les Belges chutent cette fois sur une Squadra Azzurra séduisante, véritable révélation du tournoi. Les Diables s’en vont et doivent à présent penser à leur avenir…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Test Test, lundi 5 juillet 2021, 0:58

    A-t-on déjà vu un édito aussi vide? Le fiasco des Diables est cuisant, ils ont chuté sans avoir montré une quelconque volonté de révolte, sans n'avoir jamais démontré une rage de vaincre, après une prestation indigne et indigente. Un jeu lent, stéréotypé, sans imagination. Quel cruel contraste en comparaison avec la Squadra. Les Diables ont fait vibrer les foules? Il faut vraiment être adepte du chauvinisme et de la langue de bois pour affirmer une telle sottise. Ils n'ont fait vibrer personne mais ont exposé au monde leurs faiblesses et leurs limites. Martinez doit impérativement partir. S'il est confirmé à son poste, cela démontrera une fois de plus le patent manque d'ambition de notre petit pays.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, samedi 3 juillet 2021, 13:39

    Avis d'une béotienne : j'ai assisté à un beau spectacle donné par deux équipes de jeunes gens talentueux qui ont joué en se donnant sans réserve : du suspense, de belles actions, un peu trop de simagrées chez les Italiens en fin de match mais il paraît que c'est le jeu. Au final, j'ai passé une bonne soirée.

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, samedi 3 juillet 2021, 16:30

    Mais que voilà un commentaire rafraîchissant! Ça fait du bien...

  • Posté par Rahier Pierre, samedi 3 juillet 2021, 13:24

    Croire que les Diables Rouges pouvaient enfin remporter un trophée, relevait de la science-fiction. Aucun des joueurs n'a été à la hauteur de l'événement. C'était prévisible. Alderweireld, Vertonghen, Vermaelen et Mertens ont vieilli et doivent être remplacés impérativement ; Meunier, Thielemans et Chadli ont été décevants ; Witsel s'est "promené", mais pouvait-il en être autrement après sa longue inactivité ? Thorgan Hazard a été inconstant, De Bruyne a tenté de secouer le cocotier, mais sa blessure a constitué un fâcheux contre-temps, Lukaku n’a pas été transcendant. Quant à Eden Hazard, il a fait acte de présence, ses blessures à répétition sont inquiétantes. Enfin, Thibaut Courtois nous a aussi habitués à mieux. Seul Doku, hier, a sauvé les meubles. Il aurait dû lui recevoir plus de temps de jeu. On peut aussi de demander pourquoi Carasco, étincelant ces derniers temps à l'Atletico Madrid, n'a jamais été aligné. Il faut préparer l’avenir, rajeunir les cadres et, peut-être, changer d'entraîneur et choisir quelqu'un de moins frileux que Martinez.

  • Posté par Weissenberg André, samedi 3 juillet 2021, 12:45

    On apprécie la lucidité de certains, comme Thomas Meunier (cfr article du Soir de ce matin). Au moins, on pourra se consoler en se disant que les joueurs étaient toujours parfaitement conscients de leurs limites intrinsèques et pas dupes du battage médiatique ni victimes de l'effet d'emballement dû aux spéculations insensées déconnectées de la réalité. Cette équipe avait tout à prouver. Elle est sans aucun doute aussi la meilleure équipe belge jamais alignée (encore que ...). Elle est capable de battre n'importe quelle équipe de seconde zone, et, dans un bon jour, avec de la chance (cfr. le commentaire de CR7) peut-être même en mesure de surprendre un cador, comme on l'a vu pour le Portugal et comme on a failli le voir avec la France en 2018. Mais que cela ne nous monte pas à la tête: "génération dorée" ou pas, présence dans l'équipe belge de joueurs évoluant en PL ou dans d'autres championnats plus relevés que le belge, les Diables rouges n'ont le niveau d'aucun des cadors, comme il ressort de la différence marquée dans la façon dont l'Allemagne et la Belgique ont battu le Portugal dans cet Euro. Lukaku sert au mieux de cache-misère et d'épouvantail à moineaux. Pour éventuellement faire mieux que les résultats récents, et à fortiori pour décrocher un titre ou un trophée, il faudra continuer à croiser les doigts pour que soit réunie enfin une conjonction optimale de circonstances favorables, comme ce fut le cas pour le Danemark en 1992 ou pour la Grèce en 2004 ou encore pour l'équipe croate vice-championne du monde en 2018.

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs