JO 2020: les dernières incertitudes sur la sélection olympique belge ont été levées

JO 2020: les dernières incertitudes sur la sélection olympique belge ont été levées
Photo News

En annonçant samedi, une cinquième et ultime liste de sélectionnés, le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) a levé les dernières incertitudes. Il y aura finalement 122 athlètes présents aux Jeux Olympiques de Tokyo. Soixante-sept hommes et cinquante-cinq femmes se rendront du 23 juillet au 8 août disputer les JO d’été de la XXXIIe olympiade dans la capitale du Japon.

Les dernières grandes interrogations concernaient essentiellement la composition de certaines équipes.

Les basketteuses auréolées de leur 3e place au récent Euro ont réintégré comme attendu la légende du basket féminin belge : Ann Wauters. À 40 ans, elle mettra un terme à sa carrière à l’issue du tournoi. « Avec son expérience et sa taille, elle va nous aider sous l’anneau, mais aussi en dehors du terrain. Il faut des caractères très forts pour tenir le mental dans le groupe pendant trente-deux jours », a expliqué le coach des Belgian Cats Philip Mestagh.

La composition des relais 4X400 d’athéltisme était attendue. Les Tornados réuniront les trois frères Borlée – Kevin, Dylan, Jonathan – Jonathan Sacoor et le nouveau champion de Belgique Alexander Doom. Pour les jumeaux Jonathan et Kevin, 33 ans, il s’agit de leurs 4es Jeux. Les Cheetahs, en plus des habituées Cynthia Bolingo, Camille Laus, Imke Vervaet et Paulien Couckuyt, accueillent Naomi Van Den Broeck une brillante étudiante, par ailleurs, qui vit en Norvège depuis onze ans.

Du côté du basket masculin 3X3, après des rumeurs d’une possible arrivée de nouveaux joueurs, ce sont bien les quatre héros qui ont obtenu une des huit places à Tokyo dans cette nouvelle discipline qui porteront les couleurs belges : Nick Celis, Rafael Bogaerts, Thibaut Vervoort, Thierry Marien. Ils avaient remporté à la surprise de beaucoup l’ultime tournoi qualificatif à Debrecen en Hongrie.

En cyclisme, Greg Van Avermaet a obtenu le statut de capitaine dans l’épreuve sur route. Le champion olympique de Rio sera présent aux côtés de Remco Evenepoel et du champion de Belgique Wout van Aert, qui disputeront aussi le contre-la-montre. Tiesj Benoot et Mauri Vansevenant complètent l’équipe de cinq coureurs.

Sur la piste, la petite surprise est venue de la sélection de Kenny De Ketele, qui disputera ses 3es JO après Pékin et Londres, dans l’épreuve de l’Omnium. Il courra aussi le Madison avec Robbe Ghys. « Aucun de nous deux n’était candidat à l’Omnium, mais un de nous deux était obligé par le règlement de le disputer », a reconnu le Flandrien de 36 ans.

En gymnastique, après un long processus de sélection pour ramener le nombre de dix gymnastes à quatre, les trois heureuses élues au côté de l’incontournable Nina Derwael, double championne du monde aux barres asymétriques, sont Maellyse Brassart et les deux nouvelles venues Lisa Vaelen et Jutta Verkest.

Pour la première fois depuis 1928, une équipe de dressage en équitation participera aux Jeux. Domien Michiels (Intermezzo Van Het Meerdaalhof) et Larissa Pauluis (Flambeau) accompagnent Laurence Roos (Fil Rouge) qui était pressentie pour l’épreuve individuelle. La Belgique a hérité de la place laissée libre par l’Irlande et que le Luxembourg n’a pu convoiter faute d’avoir réussi à former une équipe.

Le régatier Wannes Van Laer va lui pouvoir disputer ses troisièmes JO en Laser. Lui aussi a bénéficié d’une place laissée vacante par un autre pays.

Neuf sélectionnés ont obtenu leur place dans une épreuve individuelle d’athlétisme : Michael Obasuyi (110m haies), Robin Vanderbemben (200m), Jonathan Sacoor (400m), Kevin Borlée (400m) et Robin Hendrix (5.000m) chez les hommes ; Imke Vervaet (200m), Anne Zagré (100m haies), Fanny Smets (saut à la perche) et Noor Vidts (heptathlon) chez les femmes.

Sans surprise, quatre judokas iront pratiquer leur sport dans le pays qui l’a inventé : il s’agit du champion du monde Matthias Casse (-81 kg), du champion d’Europe Toma Nikiforov (-100 kg) et de Jorre Verstraeten (-60 kg) chez les hommes et de Charline Van Snick (-52 kg), médaillée de bronze à Londres en 2012, chez les femmes.

Bonne nouvelle pour le jeune archer Jarno De Smedt qui a obtenu une place de réallocation en dernière minute. Il aura à 21 ans le privilège d’être le premier Belge en action au Japon dès le 23 juillet pour son épreuve de qualification.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous