Teuns s’impose au Grand-Bornand, Pogacar en jaune: ce qu’il faut retenir de la 8e étape du Tour de France

Teuns s’impose au Grand-Bornand, Pogacar en jaune: ce qu’il faut retenir de la 8e étape du Tour de France
News

Passionnant depuis le départ, le Tour mettait enfin les grimpeurs à l’honneur pour une première journée alpestre. L’étape, courte et a priori rythmée avec trois cols de première catégorie, promettait de l’action et des écarts, entres les hommes désireux de marquer le coup et les autres, fatigués ou diminués.

Sur des routes rendues glissantes par une pluie incessante, le peloton perdait d’emblée des unités, dont les sprinters et surtout Geraint Thomas. Quelques kilomètres plus loin, c’est Primoz Roglic qui lâchait prise à son tour, simple confirmation de la déroute du Slovène.

Après une heure « explosive », il ne restait ainsi qu’une soixantaine d’hommes aux prises. Une échappée recensant… Pogacar obligeait le peloton à réagir. C’est finalement Wout Poels qui s’en allait seul, rejoint au pied du 1er col par 17 noms parmi lesquels Quintana, Woods, Yates, Martin, Teuns et Benoot.

La victoire du jour pour le groupe devant, le groupe maillot jaune laissait filer et temporisait enfin. Dans la descente de Mont-Saxonnex, Kragh Andersen et Benoot s’extrayaient et creusaient rapidement l’écart, le Danois poursuivant seul dans le Col de Romme, rejoint et laissé sur place par Woods. Parmi les favoris, van der Poel puis Van Aert étaient tour à tout distancés. Mais Pogacar prenait ses responsabilités pour se lancer dans un raid solitaire, Carapaz tentant de s’accrocher, en vain.

En tête dans le col de la Colombière, Woods était pris en chasse par Teuns qui rentrait à trois bornes du sommet avant de relancer pour basculer seul au sommet devant… Pogacar. Le Slovène avait remonté les fuyards un à un, maillot jaune virtuel malgré la résistance de Van Aert.

Une superbe descente permettait à notre compatriote de résister pour aller s’offrir un magnifique succès d’étape en Haute-Savoie, deux ans après celui des Vosges, à La Planche-des-Belles-Filles. Moins d’une minute après, Pogacar franchissait la ligne après avoir résorbé plus de cinq minutes, pour endosser le maillot jaune ! Vaillant, brillant dans sa gestion, Van Aert conserve la 2e place du classement général.

L’homme du jour

Tadej Pogacar n’a pas encore gagné le Tour mais il a en tout cas frappé un coup énorme dans les premiers cols de ce Tour. Une démonstration supérieure encore à celle réalisée contre le chrono à Laval. Désormais en jaune avec une avance confortable sur ses rivaux annoncés, le chef de file de la formation UAE Emirates peut contrôler.

L’équipe du jour

Bahrain-Victorious, un nom prédestiné pour une équipe qui évolue sur un nuage et enchaîne les bouquets. Après Mohoric au Creusot, c’est Teuns qui a levé les bras ce samedi. Quant à Wout Poels, son offensive du jour lui permet d’endosser le maillot à pois de meilleur grimpeur.

Le Belge du jour

Si Dylan Teuns vivait jusque-là une saison difficile, la victoire crochée au Grand-Bornand constitue autant une récompense pour le Limbourgeois qu’un des plus beaux succès belges dans l’histoire récente du Tour. À 29 ans, il se dote d’un palmarès tout en qualité.

Les battus du jour

Une rubrique où les candidats se bousculent au vu de la prestation sans partage de Tadej Pogacar. C’en est définitivement fini des prétentions de classement général pour Roglic, Thomas mais aussi Porte, Fuglsang ou Alaphilippe. Quant à ceux qui ont limité la casse, sans doute songent-ils en majorité aux places d’honneur.

Les chiffres du jour

35.01. Le retard du gruppetto sur la ligne d’arrivée au Grand-Bornand. Lâchés très tôt après le départ d’Oyonnax, certains ont dû batailler ferme pour rentrer dans les délais. Et dire que le même menu les attend ce dimanche !

L’image du jour

AFP

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous