Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Jeux olympiques de Tokyo: l’outrage fait à Valentine Dumont

Invitée sur 200 m libre aux JO de Tokyo par la Fédération internationale de natation, Valentine Dumont n’a pas passé le cap de la commission de sélection du COIB.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Samedi matin, le Comité olympique et interfédéral belge (COIB), par la voix de son directeur sportif Olav Spahl, a révélé le nom des 50 derniers athlètes sélectionnés pour les Jeux de Tokyo. En fait, ils auraient dû être 51 si, comme on l’imaginait, la commission de sélection avait entériné celle de la nageuse Valentine Dumont qui, vendredi après-midi, avait reçu une invitation de sa Fédération internationale (Fina) sur 200 m libre – et une autre allait suivre ce samedi pour le 400 m libre. Mais cela n’a pas été le cas. La Namuroise, considérée, à 21 ans, comme le principal espoir de la natation belge, n’a pas obtenu le feu vert de la commission ni celle du conseil d’administration du COIB. Du coup, les invitations ont été renvoyées à l’expéditrice...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par T. M., lundi 5 juillet 2021, 15:08

    Elle reçoit une invitation... Elle s'est démenée comme une diablesse. Elle doit y aller et toute autre décision semble tout à fait incohérente...

  • Posté par D-huart Charles, dimanche 4 juillet 2021, 20:02

    Je ne connais pas Valentine Dumont ni ce sport si exigeant, mais votre article illustre à merveille, hélas, la bêtise insondable de ces bureaucrates - pas seulement dans ce domaine - qui gèrent la vie des autres sans vision et sans ambition sauf celle de se mettre à l'abri d'un quelconque règlement insensé. C'est à vomir. Ils leur suffirait de se mettre autour de la table et de montrer un brin de sens commun pour régler immédiatement et à temps le problème en respectant le travail et les rêves de cette sportive dont vous dites qu'elle est pleine d'avenir.

  • Posté par Dechamps Pascal , dimanche 4 juillet 2021, 19:23

    Un seul conseil aux jeunes athlètes : ne sacrifiez pas vos vies pour des instances de bureaucrates ventripotents qui défendent le "sport" règlementaire. Faites-vous plaisir et oubliez la chasse aux médailles.

  • Posté par Grégoire Stéphane, dimanche 4 juillet 2021, 17:32

    Puisque ce comité s'arroge le droit de prendre des décisions pour les athlètes, c'est à dire ceux qui font tout le taf, je propose qu'un organe indépendant, en l'occurrence nous, puisse décider de la pertinence des décisions prisent par ce comité. Dans le cas présent, nous invalidons la décision prise et demandons aux membres de ce comité de bien vouloir céder leur place. Nous vous recontacterons si nécessaire. Bien absurdement à vous.

  • Posté par Grégoire Stéphane, dimanche 4 juillet 2021, 18:05

    * décisions prises

Plus de commentaires

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs