Accueil Société

Soirée test à Bruxelles: «L’objectif est de pouvoir vraiment faire la fête comme avant»

La sécurité sanitaire de la soirée a été assurée par des tests antigéniques préalables, qui détectent des protéines du virus, moins sensibles que les tests PCR utilisés habituellement.

Temps de lecture: 3 min

Quelque 250 personnes, sur les 350 inscrits, sont allées se faire tester samedi entre 13h00 et 19h00 en vue de la première soirée « clubbing » test en Belgique qui a commencé à 22h30 dans la salle La Madeleine à Bruxelles, selon les chiffres communiqués samedi soir par le Cabinet de l’échevine bruxelloise de la Culture, du Tourisme et des Grands Événements Delphine Houba. Le laboratoire a fermé ses portes à 20h00. Seuls quelques prélèvements se sont révélés positifs.

Swing, le chanteur du groupe L’Or du commun, a été testé positif et n’a en conséquence pas eu accès à la soirée. Le groupe a joué un concert improvisé avec Roméo Elvis. A l’affiche à côté de L’Or du commun, figurent également les DJ Vega et Black Mamba.

Cet événement intitulé « Dance again » est organisé par la Ville de Bruxelles, les ASBL Brussels Expo et Brussels Major Events, le CHU Saint Pierre, l’Université Libre de Bruxelles (ULB) ainsi que la fédération Brussels By Night.

Les 300 tickets mis en vente lundi au prix de 5 euros étaient tous partis mardi en milieu d’après-midi. S’ajoutent 50 invités, techniciens, personnes en charge d’organiser la soirée et artistes, qui ont aussi dû se faire tester dans l’après-midi.

La sécurité sanitaire de la soirée a été assurée par des tests antigéniques préalables, qui détectent des protéines du virus, mais qui sont moins sensibles que les tests PCR (Polymerase Chain Reaction) utilisés pour la détermination quantitative de l’ARN viral. Une machine pouvant analyser 100 prélèvements par heure permet de déployer une stratégie de sécurité sanitaire à grande échelle et sur un temps très court.

Les volontaires ont été invités à se faire tester entre 13h00 et 19h00 samedi au centre du Heysel, en formule drive-in ou piétons. Deux files ont été spécialement dédiées au projet.

Les prélèvements salivaires et nasopharyngés effectués ont été envoyés au Palais 12, où a été installé un laboratoire d’analyses avec cette machine qui permet de réaliser des tests antigéniques automatisés. Les prélèvements nasopharyngés ont également envoyé au laboratoire LHUB (Laboratoire Hospitalier Universitaire de Bruxelles) pour un test PCR de comparaison, dont les résultats seront connus dans quelques jours.

Le laboratoire rapide doté d’une technologie rapide pour l’évènement test «Dance Again» au Heysel à Bruxelles.
Le laboratoire rapide doté d’une technologie rapide pour l’évènement test «Dance Again» au Heysel à Bruxelles. - Belga.

Les volontaires ont reçu les résultats des tests antigéniques par SMS avant le début de la soirée. Ceux avec des analyses négatives ont obtenu le code QR leur donnant accès à la salle de la Madeleine. Une file s’était formée pour l’ouverture de la salle à 22h30.

« L’objectif est de pouvoir vraiment faire la fête comme au bon vieux temps, de pouvoir danser, rencontrer des personnes et s’amuser sans masque et sans distance et sans rester dans sa propre bulle », a expliqué Delphine Houba. « L’objectif est de pouvoir redonner des perspectives au monde de la nuit, qui est fermé depuis un an et demi. Seules les personnes avec un résultat Covid négatif pourront venir s’amuser ce soir. Par ailleurs, on a aussi mis en place un système de purification d’air à La Madeleine, où a lieu la soirée (…) L’objectif est de pouvoir passer une soirée en toute insouciance et en même temps en étant responsable ».

Un nouveau test sera effectué après la soirée pour évaluer l’efficacité du protocole sanitaire déployé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Dedecker Nicolas, dimanche 4 juillet 2021, 15:53

    Prouver son état de santé et venir avec son QR code pour faire la fête ? Chouette monde en perspective…

  • Posté par Rambeaux Paul, lundi 5 juillet 2021, 16:12

    Et quel monde proposez-vous, vous autres beaux messieurs "démocrates" ? Un monde où on laisse crever les plus faibles pour que les petits bourgeois ne doivent pas mettre le masque ? Un monde où on sélectionne ceux qui ont une bonne immunité, en faisant mourir ceux qui n'ont pas la même chance ? Un monde où la solidarité consiste à crier à la dictature lorsque la collectivité a besoin d'un coup de main ? C'est ça ? Qu'on vous laisse surtout partir en vacances et hurler d'indignation pendant que les autres font le boulot en respectant les règles et en se faisant vacciner. Ah oui, les beaux messieurs, vraiment...

  • Posté par massacry olivier, lundi 5 juillet 2021, 1:01

    C'est comme baiser sans capote la première fois, certains s'estiment meilleurs, sains et se foutent des autres.

  • Posté par Dedecker Nicolas, dimanche 4 juillet 2021, 20:23

    @ Nicodeme Allez faire un tour sur l’article concernant l’obligation vaccinale du personnel soignant… édifiant et terrifiant à la fois… pas mal de nos concitoyens ont eu leur cerveau bien lavé… et certains sont prêts à toutes les discriminations

  • Posté par NICODEME CLAUDE, dimanche 4 juillet 2021, 19:50

    Absolument d'accord avec vous. Les gens sont devenus fous ! Et pourquoi faire tout cela pour la seule covid ? Car on peut donc venir avec un grippe (non-covidée) carabinée ou pire une bonne gastro avec laquelle, passez-moi l'expression, on sera beaucoup plus emm...dant (au sens premier). Et donc, comme vous le dites: "chouette monde en perspective.." Le pire ce sont tous ces gens qui marchent dans la "folie" sans se rendre compte de l'absurdité vers laquelle ils vont. Au lieu de se révolter et de dire: CA SUFFIT !!!!!!!!!!!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko