Accueil Sports Football Diables rouges

Euro 2020: 203.250 euros pour chaque Diable rouge

Entre les primes à la performance et celles liées au droit à l’image, les Diables rouges ont accepté de laisser tomber 5 % pour cause de Covid.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il fut un temps où chaque tournoi était précédé d’un véritable psychodrame autour de la négociation des primes. Steven Martens (CEO de mai 2011 à décembre 2014) et Philippe Collin (Président de la Commission technique de mars 2008 à juillet 2016) sont les premiers dirigeants de l’Union belge à refuser de travailler à la petite semaine. Fin 2013, ils avaient entamé des négociations destinées à englober deux Coupes du monde à venir (2014, 2018) et un Euro (2016) dans l’intervalle. Au bout de l’accord, une confusion des genres et un flop : ils avaient en effet concédé aux joueurs 60 % des futurs gains… brut ! Ce qui avait débouché sur un montant astronomique de 390.000 euros par tête de pipe pour une accession aux quarts de finale. Et par voie de conséquent, une mise sur la paille de l’Union belge au niveau de son solde bilantaire au retour du Brésil.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs