Accueil Sports Football Diables rouges

Diables rouges: Roberto Martinez, un quinquennat sans couronne

Cela fait cinq ans que le coach catalan est à la tête des Diables rouges. Avec davantage d’apports que de points négatifs, mais sans titre...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

1 Le Brésil, une « masterclass » qui ne surprend plus

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Briffeuil Paul-André, lundi 5 juillet 2021, 16:23

    Preud'homme est libre maintenant...

  • Posté par wery etienne, lundi 5 juillet 2021, 16:09

    J'adore causer foot ! 11 millions de belges, 11 millions d'entraineurs, c'est bien connu. J'ai une autre vision : les diables ont échoué contre l'italie car la squadra a bien joué mais aussi (surtout) parce que malheureusement KDB n'était pas en forme : il n'a quasiment rien fait sur le plan défensif, abandonnant trop souvent la défense qui souffrait et créant une zone non-défendue dans laquelle les italiens se sont engouffrés facilement. C'est un joueur incroyable, mais il avait mal à la cheville et il a gardé le jus qui lui restait pour attaquer, ... et on a pris deux goals à cause de cela. ni martinez ni personne n'est fautif. C'était un beau match et c'est le jeu : il faut un gagnant. Avec tous les joueurs fit, on aurait peut-être eu autre chose mais franchement la prestation n'était pas mauvaise vu le jeu merveilleux de l'adversaire et vu l'infirmerie belge débordée.

  • Posté par De Blomme Dimitri, lundi 5 juillet 2021, 15:21

    Dans le foot actuel, soit on est assez fort techniquement pour faire tourner le ballon et faire courir l'adversaire (l'italie en 1ère mi-temps), soit il faut être physiquement au top et presser collectivement. La Belgique n'a aucune de ces 2 caractéristiques. La tactique des longs ballons (pauvre Lukaku), c'est pour les années 80. Il faut rajeunir l'équipe pour la coupe du monde, c'est un fait. Concernant cet euro, je suis décu de ne pas avoir vu plus Trossard et Carrasco qui avaient montré de belles choses dans les amicaux. Il a préféré ses lieutenants Mertens et Chadli. Il faut assumer.

  • Posté par Briffeuil Paul-André, lundi 5 juillet 2021, 11:17

    Pourquoi s'obstiner à vouloir terminer premier de sa poule? Comme en 2018, curieusement, l'autre tableau pour accéder à la finale était plus abordable.

  • Posté par Test Test, lundi 5 juillet 2021, 9:27

    Va-t-on continuer longtemps avec cette langue de bois??!! Martinez a lamentablement échoué. Pas d'engagement, un jeu indigent, aucun pressing contre l'adversaire, un milieu de terrain qui coule. La prestation des Diables contre l'Italie est tout simplement indigne. Quand on voyait le schéma du match en 2ième mi-temps, on aurait jamais cru que les Diables étaient menés, tant ils étaient acculés aux abords de leur rectangle face à une squadra joueuse, généreuse et imaginative. Les lignes étaient coupées entre la défense et l'attaque (Romelu serait plus juste que le terme "attaque"). Le fait qu'on s'en remette à 1 gamin de 19 ans pour trouver des solutions est assez symptomatique de la pauvreté du jeu belge. Il n'y a pas d'excuse. Les Belges n'ont pas cessé de clamer depuis 3 ans qu'ils ambitionnaient de gagner l'Euro et ils échouent lamentablement en 1/4, Caramba encore raté! Dans 1 pays normal et qui se respecte, ce coach prendrai la porte dès ce matin. Mais chez nous, tout passe.... Pauvre Belgique!!

Plus de commentaires

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs