Accueil Société

Frank Vandenbroucke en appelle au bon sens: «Je n’irais pas en voyage en zone rouge si je ne suis pas vacciné»

Le ministre de la Santé répond aux questions de la RTBF sur la vaccination du personnel soignant et sur les voyages en zone rouge.

Temps de lecture: 2 min

Actuellement, la Belgique est en deuxième position, derrière l’Islande, pour la vaccination. Plus de 76 % des Belges de plus de 18 ans ont reçu leur première dose tandis que 4 millions ont déjà reçu leurs deux doses.

Malgré ces chiffres, faut-il rendre la vaccination obligatoire pour le personnel soignant ? Au micro de la RTBF, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke souligne qu’il est « crucial que ces personnes se fassent vacciner. C’est essentiel et je ne peux que répéter ce que Leïla Belkhir (infectiologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc) disait ici-même : “j’ai du mal à comprendre qu’on puisse hésiter à se faire vacciner.”  »

Selon le ministre de la Santé, l’obligation pour le personnel soignant n’est pas encore à l’ordre du jour : « On a misé sur une approche volontaire de la vaccination. Je crois qu’il faut encourager les institutions à poursuivre leurs efforts pour que le personnel soignant se fasse vacciner. Et il y a encore de grosses différences entre les institutions. Nous devons les convaincre. » Il ajoute être conscient des questionnements de certaines personnes quant à la vaccination mais insiste sur l’impact positif que le vaccin apporte déjà aujourd’hui. « Regardons la chute des contaminations, c’est une chute spectaculaire. »

Vaccination incomplète

La Belgique souhaite que 70 % de la population soit vaccinée complètement. « Actuellement, 35 % des Belges le sont. Donc dans le courant du mois de septembre on devrait atteindre cet objectif qui est essentiel. Mais il faut aussi se rendre compte qu’on n’y est pas encore. Il faut rester prudent pour éviter les contaminations de masse. » Il s’attend à une flambée des contaminations en septembre, dès la rentrée. Il insiste donc sur la prudence lors de ces deux prochains mois d’été.

« Il faut aussi utiliser le bon sens »

En ce début de juillet, Frank Vandebroucke insiste également sur la prudence lors des déplacements de vacanciers. Bien que le certificat européen permette la libre circulation au sein de l’Union européenne, il fait appel au bon sens de la population également. « Personnellement, je n’irais pas au Portugal ou en Catalogne si je ne suis pas vacciné. Ce n’est pas interdit car il y a la liberté de circulation et elle est essentielle. Mais au-delà des règles, il y a quand même du bon sens. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 9 juillet 2021, 12:52

    Je pense que les solutions pour sortir de cette pandémie Corona ont été moulte fois expliquées et réexpliquées ... à en donner le tournis . Les avis contraires ont été entendu et répondu. Reste donc les sourds; les aveugles ... ou simplement les irréductibles idéologues "anti" ceci; ou "anti" cela. Et à ceux là je crains - hélas - qu'il ne reste qu'un seul remède : l'obligation . Tout le reste n'est que bla bla et discussion stérile.

  • Posté par Pingo Raquel, lundi 5 juillet 2021, 19:08

    Arrêtez de vous acharner sur le Portugal monsieur Vandenbroucke. Le Portugal est en orange et pas en rouge. Il y a certes quelques zones, comme Lisbonne, Porto ou une partie de l'Algarve qui sont en rouge, le reste du pays est soit orange soit vert. C'est comme si on disait que toute la Belgique est en rouge si par exemple Bruxelles et uniquement Bruxelles le devenait.

  • Posté par Coulon Michel, lundi 5 juillet 2021, 10:59

    sa logique est discutable car il déconseillait les zones vertes et oranges alors que la belgique était rouge. (il ny a pas un mois) Quand vous êtes a tenerife, vous êtes sûr que votre voisin de table est vacciné ou négatif. Ce n'est pas dutout le cas dans unresto de la cote belge ou dans le metro.

  • Posté par Wafellman Fabienne, lundi 5 juillet 2021, 10:41

    Même vaccinés, nous n'irons pas en zone rouge. Question de prudence.

  • Posté par Jean Luc, lundi 5 juillet 2021, 9:38

    Il est "crucial" que le personnel soignant se fasse vacciner, mais l'obligation n'est "pas à l'ordre du jour". Bel exemple de cohérence intellectuelle politicienne...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko