Frank Vandenbroucke en appelle au bon sens: «Je n’irais pas en voyage en zone rouge si je ne suis pas vacciné»

Frank Vandenbroucke en appelle au bon sens: «Je n’irais pas en voyage en zone rouge si je ne suis pas vacciné»
Belga.

Actuellement, la Belgique est en deuxième position, derrière l’Islande, pour la vaccination. Plus de 76 % des Belges de plus de 18 ans ont reçu leur première dose tandis que 4 millions ont déjà reçu leurs deux doses.

Malgré ces chiffres, faut-il rendre la vaccination obligatoire pour le personnel soignant ? Au micro de la RTBF, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke souligne qu’il est « crucial que ces personnes se fassent vacciner. C’est essentiel et je ne peux que répéter ce que Leïla Belkhir (infectiologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc) disait ici-même : “j’ai du mal à comprendre qu’on puisse hésiter à se faire vacciner.”  »

Selon le ministre de la Santé, l’obligation pour le personnel soignant n’est pas encore à l’ordre du jour : « On a misé sur une approche volontaire de la vaccination. Je crois qu’il faut encourager les institutions à poursuivre leurs efforts pour que le personnel soignant se fasse vacciner. Et il y a encore de grosses différences entre les institutions. Nous devons les convaincre. » Il ajoute être conscient des questionnements de certaines personnes quant à la vaccination mais insiste sur l’impact positif que le vaccin apporte déjà aujourd’hui. « Regardons la chute des contaminations, c’est une chute spectaculaire. »

Vaccination incomplète

La Belgique souhaite que 70 % de la population soit vaccinée complètement. « Actuellement, 35 % des Belges le sont. Donc dans le courant du mois de septembre on devrait atteindre cet objectif qui est essentiel. Mais il faut aussi se rendre compte qu’on n’y est pas encore. Il faut rester prudent pour éviter les contaminations de masse. » Il s’attend à une flambée des contaminations en septembre, dès la rentrée. Il insiste donc sur la prudence lors de ces deux prochains mois d’été.

« Il faut aussi utiliser le bon sens »

En ce début de juillet, Frank Vandebroucke insiste également sur la prudence lors des déplacements de vacanciers. Bien que le certificat européen permette la libre circulation au sein de l’Union européenne, il fait appel au bon sens de la population également. « Personnellement, je n’irais pas au Portugal ou en Catalogne si je ne suis pas vacciné. Ce n’est pas interdit car il y a la liberté de circulation et elle est essentielle. Mais au-delà des règles, il y a quand même du bon sens. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous