Tiago Rodrigues sera le prochain directeur du Festival d’Avignon

Tiago Rodrigues dans les nouveaux gradins de la Cour d’Honneur durant une répétition de «La Cerisaie».
Tiago Rodrigues dans les nouveaux gradins de la Cour d’Honneur durant une répétition de «La Cerisaie». - Christophe Raynaud De Lage/Festival d’Avignon.

Si le nom de Tiago Rodrigues était sur toutes les lèvres lundi matin à Avignon, c’est que c’est au metteur en scène portugais que revient l’honneur (et le péril) d’ouvrir la 75e édition du Festival ce lundi soir avec La Cerisaie de Tchekhov dans la Cour d’Honneur. Il circule désormais plus encore depuis qu’un bref communiqué a annoncé, en tout début d’après-midi que, avec l’accord de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin et de la maire d’Avignon Cécile Helle, le conseil d’administration du Festival avait approuvé à l’unanimité sa nomination comme prochain directeur de la manifestation.

Après Olivier Py qui dirigera encore la prochaine édition, c’est donc un autre metteur en scène qui prendra le relais. Et pour la première fois depuis la création du Festival, ce ne sera pas un Français. Un signe des temps pour un festival de plus en plus international. Un signe d’autant plus réjouissant que Tiago Rodrigues est sans doute l’un des créateurs les plus impressionnants du moment, souvent présenté à Avignon (By Heart, Sopro, Antoine et Cléopâtre…) mais aussi en Belgique où le Théâtre de Liège l’invite régulièrement.

Sa mise en scène de La Cerisaie, avec Isabelle Huppert, sera dès lors plus attendue que jamais dans une Cour d’Honneur où le public se montre généralement particulièrement exigeant. Une intronisation en fanfare, on l’espère, pour le futur directeur des lieux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous