Sans-papiers: une aide psychosociale et un suivi individuel offerts aux grévistes de la faim

Sans-papiers: une aide psychosociale et un suivi individuel offerts aux grévistes de la faim

Plus de 450 sans-papiers poursuivent leur grève de la faim depuis le 23 mai. Le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi, a mobilisé le Caw Bruxelles afin d’offrir un soutien psychosocial individuel aux grévistes de la faim. « Nous espérons tous que la grève de la faim prendra fin le plus rapidement possible. Il est important d’offrir un soutien non seulement médical mais aussi psychosocial. Nous ne cessons de répéter qu’il est important pour les personnes de voir leur dossier examiné individuellement », a déclaré le secrétaire d’Etat dans un communiqué de presse.

Sammy Mahdi assure faire « tout son possible » pour mettre fin à la grève de la faim. Du personnel supplémentaire a été recruté pour accélérer le traitement des dossiers. Le gouvernement n’offrira pas une solution collective aux grévistes. Chaque dossier sera réglé sur base individuelle. « Je suis très préoccupé par l’état de santé des grévistes de la faim. C’est pourquoi je lance un nouvel appel : s’il vous plaît, arrêtez la grève de la faim. Des vies sont en jeu », a conclu Mahdi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous