Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: Pogacar doit déjà négocier avec l’héritage du soupçon de dopage

Chat échaudé… La défiance est omniprésente en cyclisme où, chaque fois qu’un coureur domine son sujet, il ouvre la boîte à soupçons. Tadej Pogacar n’échappe pas à la règle même si, à Tignes lors de la première journée de repos, il ne semble pas trop s’en tracasser.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En cyclisme, plus que dans n’importe quelle autre discipline, le soupçon fait corps avec la domination, surtout quand elle est aussi manifeste que celle qu’impose Tadej Pogacar sur cette Grande Boucle. L’histoire, tourmentée, écrite dans les trahisons, les mensonges éhontés et les excuses rocambolesques, n’aide forcément pas à admirer une performance, un numéro rangé dans la farde à légendes, sans jouer les Cassandre et convoquer les insinuations. Comme si l’exploit était définitivement interdit dans ce sport…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Steens Frédéric, mardi 6 juillet 2021, 11:40

    Pogacar nous a ressorti hier les sempiternels arguments des dopés notoires: "Je suis clean car je n'ai pas été contrôlé positif". Comme si les tricheurs n'avaient plus la longeur technique d'avance sur ceux qui sont censés les pister. Aicar quand tu nous tiens...

  • Posté par Weissenberg André, mardi 6 juillet 2021, 10:45

    Cyclisme = sport totalement décrédibilisé par Lance Armstrong, et pour longtemps. Le dopage y est omniprésent. Soit c'est le coureur, soit c'est la mécanique, soit les deux sont dopés.

  • Posté par Dubois alain, mardi 6 juillet 2021, 10:24

    Si Pogacar était Français il n'y aurait aucun soupçon.

  • Posté par ladeuze olivier, mardi 6 juillet 2021, 10:12

    Qu'est-ce qu'être dopé, là reste toujours le problème des sports majoritairement physiques... Est-ce respecter les règles actuelles ou celles de demain ? dans beaucoup de sports rémunérateurs on joue avec les limites mettant la vie et la santé de sportifs en danger souvent cela fait partie du jeu hélas (course automobile, boxe, cyclisme, moto,... ) . Le bénéfice du doute devrait revenir en cyclisme quand même, on écoute parfois trop les frustrés avides de notoriété non obtenue et de frustrations. Armstrong était un horrible tricheur d'accord, il a été puni mais ni Pantani parce qu'il 'la payé de s avie auf inal ni Virenque parce qu'il a parlé, mais bon c'est quand Armstrong qui appuyait sur les pédales au final et était soutenu par uen équipe dqui dominait els courses, un débutant sans talent et sans bonne génétique ne gagnerait pas même dopé à mort...

  • Posté par Alain Verfaillie, mardi 6 juillet 2021, 8:34

    L'argument des contrôles me convainc bien moins qu'il ne me fait sourire. Durant sa carrière, Lance Armstrong a subi plus de 500 contrôles qui, à une exception près, se sont tous révélés négatifs ! Ou ont été déclarés négatifs... Péché véniel, la seule exception connue concernait un produit interdit, certes, mais prescrit par un certificat médical (produit après le contrôle). Or, après avoir pendant des années nié catégoriquement tout recours à des produits illicites, après avoir menacé ceux qui insinuaient le contraire, ce tricheur éhonté est passé aux aveux et a reconnu avoir utilisé, durant une bonne partie de sa carrière, un peu de tout : EPO, stéroïdes anabolisants, hormones de croissances, corticoïdes, Salbutamol, Probénécide (produit masquant)... Plus de 500 contrôles ! :-)

Plus de commentaires

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs