Accueil Culture Musiques

Festivals de l’été: côté classique, la scène reprend ses droits!

Après un été 2020 de propositions en streaming, les jauges sont réduites, mais le public est de retour en salles pour des propositions riches et variées.

Temps de lecture: 11 min

Cette année encore, le festival de l’Été Mosan investira des lieux de patrimoine de la vallée mosane (seize au total) et proposera un programme varié allant de la musique de la Renaissance à nos jours à travers différents styles et genres. Afin d’accueillir le public en respectant les mesures sanitaires, les concerts dureront cette année une heure sans pause et seront dédoublés, le premier à 16 et le second à 18 heures.

Pour lancer les festivités en juillet, le traditionnel concert du lauréat du Concours Reine Élisabeth (10/7 à Orp-le-Grand). En juillet aussi, l’intégrale des Suites de Bach pour violoncelle seul par Emmanuelle Bertrand (le 21/7 au Château de Deulin) et un concert Liszt, Mozart par la pianiste française Claire-Marie Le Guay (le 24/7 à la Ferme du Sanglier d’Hemptinne ).

Ensuite, journée entièrement consacrée à l’orgue le 7 août, avec Karol Mossakowski (abbaye de Maredsous à Denée (11 h), Arnaud Van De Cauter et l’ensemble vocal Utopia (église Saints-Michel-et-Rolende à Gerpinnes, 14 h) et Benoît Mernier (église Saint-Materne d’Anthée, 17 h) – un pass spécial est disponible pour ces trois concerts.

Pour le jeune public, le pianiste Johan Dupont et ses complices proposent Le Chat et la Renarde, et autres aventures nordiques, un ciné-concert à découvrir à la Vieille Ferme à Godinne le 14 août.

Le festival se clôturera le 22 août à la collégiale Notre-Dame-et-Saint-Domitien de Huy, avec un concert de musique sacrée du début du XVIIe siècle par l’ensemble InAlto (photo), dirigé par Lambert Colson, la soprano Alice Foccroulle, l’alto Corinne Bahuaud, le ténor Vojtech Semerad et la basse Jaromir Nosek.

Jusqu’au 22 août. Infos : www.etemosan.be

Happy ! Festivals de Wallonie

Le 25 juin 1971, il y a tout juste 50 ans, les Festivals de Wallonie voyaient le jour. Depuis, l’événement est devenu un des temps forts de l’été musical en Belgique. Et après des mois complexes pour le monde du spectacle, quoi de plus naturel de fêter ce 50e anniversaire autour de la thématique Happy !, un cri de ralliement, mais aussi une manière d’insuffler un esprit festif à la programmation et de célébrer une série de (non-)anniversaires de compositeurs (Saint-Saëns, Piazzolla, Josquin Desprez et… Beethoven) ?

Au total, plus de cent concerts et activités sont organisés cette année en salle ou en plein air, dans le plus strict respect des normes sanitaires. Et comme toujours, la programmation est riche et variée, avec à la fois des créations, des classiques, des artistes établis et de jeunes talents.

Artiste associé de cette édition, le claveciniste Justin Taylor est un musicien surdoué, qui combine les carrières de soliste, chambriste et continuiste. Pour les Festivals de Wallonie, Justin Taylor et Le Consort, l’ensemble qu’il a fondé après sa victoire au Concours Musica Antiqua à Bruges en 2015, proposent différents programmes issus de récents enregistrements (à même pas 30 ans, Taylor en possède déjà une dizaine à son actif), dont certains inédits, et un intrigant Bestiaire périmé. Fruit de la rencontre entre les musiciens du Consort, la soprano Déborah Cachet et le compositeur Jean-Luc Fafchamps, ce « Bestiaire périmé » marie musique belge du 21e siècle et musique française du 18e et se présente comme une série de chants qui complètent harmonieusement un répertoire baroque riche et varié sur le même thème. À découvrir le 23/9 au PBA Charleroi et le 24/9 à Arsonic Mons dans le cadre du Festival Musical du Hainaut.

«Akropercu», un des spectacles jeune public cette année.
«Akropercu», un des spectacles jeune public cette année. - D.R.

Au rayon des anniversaires, une création aussi avec L’Ombre de Saint-Saëns, un spectacle qui célébrera le centenaire de la mort de Camille Saint-Saëns. Mis en scène par Sybille Wilson au départ d’un texte de Sylvain Coher, le spectacle multidisciplinaire, entre musique, théâtre d’ombres et magie nouvelle, sera présenté pour la première fois au public le 10 juillet à l’abbaye de Stavelot, avant d’entamer sa tournée dans les différents festivals (au Centre culturel de Bertrix (Royal Juillet Musical de Saint-Hubert) le 18/7, à l’Arsonic de Mons le 19/9 et au PBA de Charleroi le 3/10 (Festival Musical du Hainaut) et à Aula Magna de Louvain-la-Neuve le 10/10 (Festival Musiq3 Brabant wallon).

Le jeune public n’est pas non plus oublié puisque plusieurs spectacles ont été pensés spécialement pour lui. Coproduction des Festivals de Wallonie et de la compagnie anversoise Zonzo Compagnie, HUSH est une création jeune public (à partir de 6 ans) portant sur l’univers du compositeur baroque Henry Purcell. À découvrir au Delta à Namur le 8/7 puis à la Maison de la Culture de Marche-en-Famenne le 11/7, au PBA de Charleroi le 26/9 et au Centre culturel d’Ottignies le 3/10. Pour les plus jeunes également, Akropercu – A Happy Rhythm comedy ! (à partir de 6 ans) (photo), un show explosif pour faire découvrir les percussions, le 28/9 dans le cadre du Festival Musiq3 Brabant wallon.

Et pour profiter pleinement de l’été musical, plusieurs propositions en plein air. Le Festival Musical de Namur investit le Théâtre de Verdure de la Citadelle les 2, 3 et 4 juillet pour neuf concerts centrés sur la voix dans tous ses états. Le 22 septembre, des étudiants d’Arts2 proposent une déambulation chantée (gratuite) dans les rues de Mons.

Jusqu’au 14 octobre. Infos et programme complet : www.lesfestivalsdewallonie.be

Pause musicale aux Midis-Minimes

43 concerts tous les midis de l’été au Conservatoire de Bruxelles : voilà le traditionnel rendez-vous proposé depuis 35 ans par les Midis-Minimes. Cette année, pour respecter les mesures sanitaires et les contraintes liées, la programmation s’est adaptée en proposant des ensembles de plus petites tailles et des formations venant de pays proches. Seule exception : le concert d’ouverture avec l’orchestre Nuove Musiche (dir. Eric Lederhandle) avec le violoniste belge Cesar Nikolai Laporev 1/7).

Sophie Karthäuser.
Sophie Karthäuser. - SHIRLEY SUAREZ.

La programmation se déclinera ensuite autour de semaines thématiques et de styles variés. La musique ancienne et baroque avec, l’ensemble Utopia, 22/7, l’ensemble La Française (26/7) ou encore Thomas Baeté et Dimos de Beun (28/7). Début août, ce sont les quatuors à cordes qui seront à l’honneur (Desguin, Animato Kwartet, Sonoro Quartet, Hanson et Voce). Viendront ensuite le répertoire pour piano, les jeunes talents. Et tout au long de l’été, des personnalités connues et aimées du public comme Sophie Karthäuser (photo), Éliane Reyes, les sœurs Nemtanu ou encore Sylvia Huang.

À noter : 33 des concerts proposés seront également à l’affiche du Zomer van Sint-Pieter à Louvain.

Conservatoire royal de Bruxelles, du 1/7 au 31/8 à 12 h 15. 6 €. Infos : www.midis-minimes.be

Les Estivales de la Woluwe

Les Musicales de la Woluwe deviennent cette année Les Estivales de la Woluwe et proposent des concerts gratuits (45 mn), en plein air, au parc de Roodebeek (Bruxelles) tous les samedis (18 h) et mercredis (16 h 30) jusqu’au 21 juillet. À retrouver, les rêveries françaises de l’Ensemble Kheops (3/7 à 18 h), les jeunes talents présentés par le clarinettiste Ronald Van Spaendonck (10/7 à 18) et le « Gypsies, flowers and more » de l’ensemble Eyas (chant et piano le 17/7 à 18 h). Ainsi que deux spectacles jeune public : Pierre et le loup (quintette à vents et Florence Leeman à la narration), les 30 juin et 14 juillet (16 h 30) et « Allô ? », un spectacle tango pour les enfants les 7 et 21 juillet (16 h 30).

Jusqu’au 21 juillet. Infos et inscription sur www.wolubilis.be

Festival Musical de Namur

Créé en 1964, le Festival Musical de Namur met l’accent sur la musique chorale et vocale ainsi que sur la musique ancienne.

En ouverture ce vendredi, un dialogue entre Monteverdi et Piazzolla à la Citadelle de Namur avec William Sabatier, Mariana Flores, Diego Flores, la Cappella Mediterranea et Leonardo García Alarcón (que l’on retrouvera le 4 pour Sogno di una notte veneziana et le 6 pour Le Violon selon Bach). Le week-end des 2 et 3 juillet, le Théâtre de Verdure de la citadelle sera le lieu de concerts et de spectacles en plein air. À ne pas manquer non plus, les solistes du Chœur de Chambre de Namur et le Concerto Soave dans La Contesa de’numi (le 9 à l’église Saint-Loup).

Leonardo García Alarcón
Leonardo García Alarcón - Gilles Abegg

Jusqu’au 9 juillet.

Royal Juillet Musical de Saint-Hubert

En province de Luxembourg, le Royal Juillet Musical de Saint-Hubert anime les week-ends de juillet avec ses propositions musicales. Vent de fraîcheur cette année avec Sylvia Huang, Shirly Laub et l’Orchestre du Festival Musiq3 et leur « Sérénade italienne » (le 3). Le 10 juillet, le Young Belgian Strings célébrera l’anniversaire perturbé de Beethoven. Le 17, Justin Taylor et son Consort proposeront un Duel à Venise entre Vivaldi et Reali. Et le 25, Julie Depardieu, Juliette Hurel et Hélène Couvert proposeront un portrait musical d’une époque à travers la figure de la pianiste Misia Sert.

Justin Taylor & Le Consort.
Justin Taylor & Le Consort. - Julien Benhamou

Jusqu’au 25/07.

Festival de Stavelot

Pour sa 64e saison, le Festival de Stavelot retrouve sa programmation de l’an dernier, consacrée au 250e anniversaire de la naissance de Beethoven. Au programme notamment, « Et si Beethoven était né à Liège ? », une conférence de Jérôme Lejeune suivie d’un concert avec le pianiste Gabriel Teclu (le 31), « La folle Journée du jeune Beethoven » avec Sylvia Huang (le 1er), le 4e concerto de Beethoven par Frank Braley (les 6 et 7, avec aussi Tobias Feldmann, Byol Kang…), Beethoven à l’heure parisienne avec le Quatuor Cambini (le 9). Mais aussi le grand répertoire romantique par Tedi Papavrami, François-Frédéric Guy et Xavier Phillips (les 3 et 4), ainsi que des Lieder de Schubert et Schumann avec Samuel Hasselhorn (le 12).

Sylvia Huang.
Sylvia Huang. - DR

Du 31 juillet au 15 août.

Classissimo mais pas que !

Cette année, le Festival Classissimo fête son 15e anniversaire à travers huit concerts variés. Le 7 août, rendez-vous dans l’univers du Cabaret avec Cabaret en folie… « Plus rien à perdre », une performance entre le théâtre et le concert dans la grande tradition du cabaret (photo). Idée originale de la soprano Julie Mossay, le spectacle sera présenté par Marc Danval et ira de Starmania à Puccini en passant par Cole Porter et Liza Minnelli. La veille, les journalistes et critiques Martine Mergeay et Philippe Goddin proposeront un voyage dans l’univers musical de Tintin avec Sophie Karthäuser (soprano), Xavier Locus (piano), Kamil Ben Hsain Lachiri (baryton) et Jean-Luc Votano (clarinette). Au programme aussi : le cinéma en musique avec Eliane Reyes et Philippe Reynaert (le 5/8), une soirée à l’opéra présentée par Marc Grauwels (10/8) ou encore une soirée en hommage de la reine Elisabeth présentée par Michel Stockhem avec notamment Jean-Claude Vanden Eynden.

Cabaret-en-folie-plus-rien-a-perdre-HD-sans-titre-copie
DR

Du 5 au 13 août au Théâtre Royal du Parc (Bruxelles). Infos : www.classissimo.brussels

Rencontres musicales d’Enghien

Ecrin pour les jeunes talents, la 29e édition des Rencontres internationales musicales d’Enghien réunira pendant 10 jours, des professeurs invités (Daniel Ottevaere, Nadine Denize, Justus Grimm, Marie Hallynck, David Waterman, Philippe Graffin, Jean-Bernard Pommier et Wilfried Strehle) et des jeunes artistes venus du monde entier.

unnamed (5)
DR

Professeurs et étudiants se produiront, ensemble ou séparément, dans le cadre du château d’Enghien et de ses écuries récemment rénovées. Les concerts et cours quotidiens sont ouverts au public. Pour l’ouverture le 21 août, les Rencontres Musicales célébreront le centenaire de la mort de Camille Saint-Saëns.

Du 18 au 27 août au château d’Enghien. Infos : www.musicalenghien.com

Ars in Cathedrali

Pour sa 9e édition, le festival Ars in Cathedrali réunit à la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule des organistes réputés, belges et étrangers : Bernard Foccroulle, Olivier Latry (photo), Ludgar Lohman, Svetlana Berezhnaya, l’ensemble BachPlus dirigé par Bart Naessens, et les organistes titulaires de la cathédrale.

Olivier Latry.
DR

Au programme notamment, L’Art de la Fugue de J.S. Bach par Bernard Foccroulle (27/7) ; l’« Orgue dansant » de la Russe Svetlana Berezhnaya qui a réuni des pièces de l’époque romantique et du XXe siècle, extraites de différentes écoles nationales et genres musicaux (3/8) ou encore un récital d’Olivier Latry, titulaire du grand orgue de Notre-Dame de Paris, avec des œuvres de Bach, Messiaen, Liszt…(17/8).

Tous les mardis à 20 h du 13/7 au 31/8 à la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles. 13 € (17 € pour le concert de clôture), gratuit pour les moins de 18 ans. Infos et réservation : www.cathedralisbruxellensis.be

À la rentrée

Dès septembre, les Festivals de Wallonie se poursuivent. D’abord avec les Nuits de Septembre à Liège (du 3/9 au 3/10), rendez-vous de la musique ancienne où on retrouvera cette année « Vivaldi : Le monde à l’envers », projet de la violoniste Amandine Beyer et Gli Incogniti qui ouvrent des portes inattendues sur le mystère des sons ; les musiques pour la Fête-Dieu de Liège par l’ensemble Psallentes ou encore les motets du Liégeois Henri Du Mont par l’Ensemble Correspondances.

Du 18/9 au 3/10, le Festival Musical du Hainaut mettra notamment à l’honneur la musique contemporaine (avec Sound Meditation de Musiques Nouvelles) et les jeunes talents. À ne pas manquer non plus, Le Bestiaire périmé (lire plus haut).

Et pour conclure la saison, le Festival Musiq3 Brabant wallon (du 25/9 au 14/10) proposera des concerts-rencontres « en itinérance » à travers toute la province, à la découverte des musiciens locaux et de tout le patrimoine musical et culturel du Brabant wallon ainsi qu’une semaine de concerts à Ottignies-Louvain-la-Neuve.

Festivals étrangers

Saintes

Le Festival fête sa 50e édition : avec les fidèles en commençant par Philippe Herreweghe et la jeune génération, de Vox Luminis dans la Messe en si de Bach et l’ensemble Correspondance dans Buxtehude.

Du 17 au 24 juillet, Saintes, abbaye aux dames. Réservation : www.abbayeauxdames.org

La Roque d’Anthéron

Déjà très présent l’an dernier, le festival International de piano se déroulera chaque jour en plein air au parc de Florans dans ce sympathique village provençal. Il s’organise autour de 3 concerts par jour à 11, 18 et 21 heures. Au programme, tous les grands noms du piano français mais aussi un retour en force des pianistes russes, des grandes vedettes à la jeune génération et quelques glorieux européens comme Béatrice Rana ou Benjamin Grovesnor.

Du 23 juillet au 17 août. La Roque d’Anthéron. Réservations : www.festival-piano.com

Berlioz

Un thème s’imposait en cette sortie de pandémie : le retour à la vie le titre de Lelio , la suite de la Symphonie fantastique . Avec un clin d’œil, anniversaire oblige à Flaubert. Et pour l’occasion, on retrouve l’élite des berlioziens de Roth à Rophé et Equilbey, de Nelson, Gergiev à Gardiner.

La Côte Saint-André, du 17 au 30.8. Réservation : www.festivalberlioz.com

Pesaro

Pesaro, c’est un peu le Bayreuth de Rossini. Deux grandes productions à la Vitrifrigo Arena ( Moïse et Pharaon dans une production de Pier Luigi Pizzi et Elisabetta, regina d’Inghliterra sous la direction du grand Evelino Pido.

Au séduisant Teatro Rossini : Il Signor Bruschino sous la baguette de Michele Spotti, co-vainqueur du Premier Concours de chefs d’orchestre de Liège.

Du 9 au 22 août. Pesaro. Réservation : www.rossinioperafestival.com

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs