Accueil Société

Ibtissam, sans-papiers, raconte sa grève de la faim: «Ce qui est dur, c’est de voir toutes les portes se fermer»

Ibtissam, 36 ans, raconte le quotidien d’une vie sans-papiers. Le chemin qui l’a menée à manifester, occuper, puis s’affamer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Ce jour-là, Ibtissam revient de l’hôpital. Chute de glycémie. Quelques jours plus tôt déjà, elle avait poliment décliné une proposition d’entretien, « trop fatiguée pour parler ». De retour dans le carré des femmes de l’église du Béguinage, elle a l’air requinquée, un peu, boostée aussi par la présence de son fils de treize ans qui va rester avec elle, maintenant que l’école est finie.

« Je me sens brisée. »

Peut-être pas si requinquée. « Psychiquement surtout. La situation est trop, trop dure. » La Marocaine de 36 ans est un des nombreux porte-parole du mouvement mais désormais parler la fatigue et l’agace, même avec son fils. Son corps lui fait mal. « Ce n’est pas que la grève mais le fait de voir toutes les portes se fermer. Ça devient tout noir devant nous. » C’est son 43e jour de grève de la faim.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Jean-François Franquin , mardi 6 juillet 2021, 16:40

    En son temps plusieurs ont reçu des ordres de quitter le territoire. Ils ne l'ont pas fait. Trop tard pour pleurer. On ne peu pas prendre en charge toute la misère du monde !

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 6 juillet 2021, 16:09

    La porte n'a jamais été ouverte.

  • Posté par Jean Luc, mardi 6 juillet 2021, 14:20

    Ibtissam, si tu as faim, c'est de TA faute, par TON choix. N'attends pas que nous cédions à ton chantage. Meurs de faim si ça te fait plaisir: ça ne nous empêchera pas de dormir.

  • Posté par Jean-François Franquin , mardi 6 juillet 2021, 16:41

    En son temps plusieurs ont reçu des ordres de quitter le territoire. Ils ne l'ont pas fait. Trop tard pour pleurer. On ne peu pas prendre en charge toute la misère du monde !

  • Posté par Le Cynique, mardi 6 juillet 2021, 16:35

    Bien dit!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs