Coronavirus en France: une quatrième vague «possible» fin juillet, selon le porte-parole du gouvernement

En France, une quatrième vague est «possible» fin juillet, selon le porte-parole du gouvernement.
En France, une quatrième vague est «possible» fin juillet, selon le porte-parole du gouvernement. - Reuters.

Le porte-parole du gouvernement français a estimé lundi qu’une quatrième vague de la pandémie dès la fin juillet est « une possibilité » mais « pas une fatalité » grâce à la vaccination, confirmant une mise en garde du ministre de la Santé Olivier Véran.

« Depuis un peu moins d’une semaine, l’épidémie regagne du terrain, le variant Delta qui est particulièrement contagieux, particulièrement inquiétant, gagne du terrain très rapidement », s’est inquiété Gabriel Attal à la radio.

La campagne vaccinale s’essouffle

Par ailleurs, le « Monsieur vaccin » du gouvernement a mis en garde les français dimanche. Ceux qui attendent « commettent une erreur », a averti Alain Fischer, alors que la campagne vaccinale anti-Covid s’essouffle dans le pays. « En se vaccinant aujourd’hui, on est protégé pour la rentrée », a-t-il souligné.

De son côté le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a averti que la « fracture vaccinale » pourrait provoquer « du ressentiment entre les Français » vaccinés et les autres.

Pour l’instant, seul un tiers de la population est complètement vacciné en France et le gouvernement table sur 35 millions de personnes fin août, soit 52 %.

Sur le même sujet
Médecine préventiveFrance
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous