Affaire Jürgen Conings: pour Denis Ducarme, la démission du patron du SGRS est «inévitable»

Affaire Jürgen Conings: pour Denis Ducarme, la démission du patron du SGRS est «inévitable»
Belga

Mardi matin, au micro de Bel RTL, Denis Ducarme, membre de la commission Défense à la Chambre, a pointé du doigt les manquements du service de renseignement militaire (SGRS). « Je n’ai jamais vu un rapport aussi accablant en rapport à un service de l’Etat. On parle d’absence stratégique, de mauvais management, de mauvaise compréhension de la menace… »

Pour l’ancien ministre, le SGRS n’est « pas digne d’un service de renseignement d’un pays ». Denis Ducarme réagit à l’absence de réaction. « On sait qu’ils n’ont pas communiqué entre eux, à l’intérieur du SGRS. L’information était connue en février et pendant trois mois on a laissé Jürgen Conings être instructeur. On l’a laissé avoir accès à des armes de guerre avec pour objectif de commettre un attentat. Jürgen Conings se trouvait au niveau trois de la menace et le SGRS n’en a pas informé la ministre. »

Toutefois, il félicite le comité pour son rapport très précis mais il pense que la démission du patron du SGRS est « inévitable ». « On ne peut pas recommencer après la crise la plus grave au niveau de la défense simplement en tapant sur les doigts. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous