Accueil Belgique Politique

Déclaration sur la séparation de l’Eglise et de l'Etat: la N-VA et le CDH demandent l’audition d’Ihsane Haouach

Dans une interview au « Soir », Mme Haouach a défendu sa conception de la neutralité en expliquant que le principe de la séparation de l’Église et de l’État pouvait se décliner en fonction du changement démographique.

Temps de lecture: 3 min

Les partis d’opposition N-VA et CDH ont réclamé mardi l’audition à la Chambre de la commissaire du gouvernement auprès de l’Institut de l’égalité entre les femmes et les hommes, Ihsane Haouach, pour clarifier des propos qu’elle a tenus ce week-end dans la presse, et que le MR (majorité) et Défi (opposition) ont eux aussi dénoncés.

Dans une interview au « Soir », Mme Haouach a défendu sa conception de la neutralité en expliquant que le principe de la séparation de l’Église et de l’État pouvait se décliner en fonction du changement démographique.

Estimant qu’interdire le port de signes convictionnels, dans le débat sur la neutralité de la fonction publique, est « discriminatoire », Ihsane Haouach considère que les principes fondateurs de l’État ne sont pas mis en danger par l’apparence mais par la montée des réactions d’extrême droite. « La discussion n’est pas : est-ce qu’on remet en cause la séparation de l’Église et de l’État ?, c’est : comment la décline-t-on avec un changement démographique ? », avait-elle dit.

Le président du MR Georges-Louis Bouchez avait déjà qualifié ces propos d’« extrêmement dangereux » et considéré qu’ils illustraient l’incapacité de l’intéressée à faire preuve de la neutralité nécessaire à sa fonction. Le MR compte y revenir au conseil d’administration de l’Institut.

La N-VA, par la voix de sa députée Darya Safai, a quant à elle demandé l’audition de Mme Haouach en commission de l’Égalité des chances de la Chambre, tout en invitant le MR à s’opposer davantage que par des mots.

Au CDH, le député Georges Dallemagne a lui aussi dénoncé mardi sur DH radio les propos de la commissaire du gouvernement. « Il faut arrêter de dire que lorsqu’on demande une neutralité au sein des services publics, c’est discriminatoire, comme elle l’a dit. » Selon lui, la commissaire fédérale contredit la Cour constitutionnelle, « qui a dit qu’il n’y avait aucun problème à ne pas accepter le voile dans des hautes écoles ». « Elle dit donc l’inverse. Et ça m’inquiète », a ajouté le député fédéral. Lui aussi demande une audition à la Chambre, de même que pour la secrétaire d’État à l’Égalité des chances, Sarah Schlitz (Ecolo).

Du côté de Défi, on souhaite également interroger Mme Schlitz pour lui demander si la conception de la neutralité affichée par Ihsane Haouach dans l’interview reflète bien celle du gouvernement qu’elle représente au sein de l’Institut. « L’idée que l’interdiction des signes distinctifs serait discriminatoire et que la séparation de l’Église devrait être déclinée selon les changements démographiques constitue, selon nous, les éléments les plus interpellants », indiquait François De Smet, président du parti, dans Le Soir.

 

watch.wibbitz.com

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

85 Commentaires

  • Posté par Van Cam Jacques, mercredi 7 juillet 2021, 16:54

    C'est clair. Tout est une question de rapport de forces. On le constate déjà avec ces accommodements soi-disant raisonnables ou la raison cède le pas à l'irraison. Lentement mais sûrement.

  • Posté par L'Hermite Marc, mardi 6 juillet 2021, 19:00

    Autant je suis d'accord avec Mme HAOUACH, qu'il faut réagir contre toute forme de discrimination, autant je voudrais bien savoir ce qu'elle entend par "déclinaison de la séparation entre l'église et l'Etat en fonction du changement démographique"? Ceci me paraît une formulation très dangereuse qui pourrait signifier que l'on pourrait instaurer des lois et règlements différents selon les quartiers, simplement parce que la population d'origine musulmane s'y est installée (ou a bien dû s'y installer et s'y est ghettoïsée) et y a proliféré. De là à y accepter le patriarcat et qui sait un jour la charia??... Ce n'est pas seulement la séparation entre l'église et l'Etat qui est en question mais bien le fait que quelque religion que ce soit ne peut dans notre pays en aucun cas être considérée comme supérieure à l'Etat, à ses Lois et règlements. La pratique religieuse est et doit rester dans le domaine privé et ne pas déborder dans la vie publique. D'ailleurs le port du voile (ou plutôt du foulard utilisé par Mme HAOUACH) ne provient pas du Coran ni de la religion musulmane mais est un instrument du patriarcat (notamment musulman) pour dominer et discriminer la femme (c'était aussi le cas il y a plus d'un siècle dans nos contrées catholiques et encore relativement récemment dans certains pays catholiques du sud de l'Europe). Je m'étonne dès lors que Mme HAOUACH ose prétendre qu'elle agit contre la discrimination des femmes et pour l'égalité hommes-femmes en défendant la pratique du port du foulard. En tout cas, quand une femme voilée (voire en niquab) se présente en gynécologie dans un hôpital, même en urgence, et refuse absolument d'être examinée par un médecin masculin, j'estime qu'il y a là une forte discrimination anti-homme et qu'il s'agit aussi de sexisme, voire de racisme. Dans le cadre de son combat contre la discrimination et pour l'égalité homme-femme, j'aimerais d'ailleurs qu'elle m'assure de ses réponses positives aux questions suivantes: - acceptez-vous que toute femme puisse utiliser la contraception, obtenir (sans autre avis que le sien propre) une interruption de grossesse, demander et obtenir le divorce (j'allais dire répudier son mari sans aucune forme de procès)? - acceptez-vous la mixité filles-garçons partout, à l'école, à la gymnastique et à la piscine? moi, un homme, je me sens discriminé lorsque certaines heures sont réservées aux femmes et cela me dérange s'il en est de même, que je doive le cas échéant aller nager exclusivement au milieu d'hommes - croyez-vous que les hommes devraient aussi porter un foulard? au nom de l'égalité homme-femme? - défendriez-vous un service militaire similaire (le cas échéant même obligatoire) pour les hommes et les femmes? au nom bien sûr de l'égalité homme-femme? - accepteriez-vous de retirer votre foulard lorsque vous siégez à l'Institut pour l'égalité homme-femme, quitte à le remettre dès que vous quittez les lieux de votre "travail" public? au besoin le seul auditoire où ont lieu les débats Que vous défendiez le droit au libre-choix ne me dérange pas. Mais comme vous-même introduisez votre foulard dans la sphère publique, vous ne pouvez refuser d'expliquer quel symbole il représente pour vous et d'en communiquer urbi et orbi la signification, sans que ce soit ni une justification ni ne doive déclencher un débat public.

  • Posté par Dubois Raymond, mercredi 7 juillet 2021, 13:19

    Etant donné son statut pour gérer " l'égalité hommes - femmes " j'aimerais savoir si elle connaît VRAIMENT CE SUJET - A t-elle des connaissances scientifiques ?? - A t-elle été en contact avec des femmes de diverses nationalités pour écouter les problèmes liés à leur quotidien - A t-elle été capable de parler aux hommes afin de connaître leurs aspirations ??? Le parti ECOLO a souhaité - je suppose - bouleverser LES MOEURS notre pays - MAIS c'est raté - VOTONS AUTREMENT - Certains de leurs membres acceptent PROBABLEMENT les principes de la lapidation des femmes - (CHARIA ) ... aurons - nous le droit de les renvoyer à leurs principes avec UNE lapidation ???

  • Posté par Dubois Raymond, mercredi 7 juillet 2021, 13:19

    Etant donné son statut pour gérer " l'égalité hommes - femmes " j'aimerais savoir si elle connaît VRAIMENT CE SUJET - A t-elle des connaissances scientifiques ?? - A t-elle été en contact avec des femmes de diverses nationalités pour écouter les problèmes liés à leur quotidien - A t-elle été capable de parler aux hommes afin de connaître leurs aspirations ??? Le parti ECOLO a souhaité - je suppose - bouleverser LES MOEURS notre pays - MAIS c'est raté - VOTONS AUTREMENT - Certains de leurs membres acceptent PROBABLEMENT les principes de la lapidation des femmes - (CHARIA ) ... aurons - nous le droit de les renvoyer à leurs principes avec UNE lapidation ???

  • Posté par Hawkins Danielle, mardi 6 juillet 2021, 20:05

    Commentaire intelligent avec lequel je suis entièrement d'accord. Le foulard /niqab est le symbole même de la domination masculine sur les femmes musulmanes et n'a aucune place légitime dans la sphère publique.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une