Accueil Société Régions Wallonie

Pourquoi la Wallonie n’achètera pas Argenteuil

Le CDH demande que l’ancien domaine royal soit intégré au patrimoine régional si son actuel propriétaire décide de le vendre. Mais la majorité ne le suivra pas sur ce dossier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Quel avenir pour le domaine d’Argenteuil, la propriété où s’installèrent dès 1959 le roi Léopold III, la princesse Lilian et leurs trois enfants ? A l’occasion d’une proposition de résolution déposée et défendue par le CDH (opposition), le parlement de Wallonie sera en quelque sorte saisi de cette question lors de sa séance plénière de ce mercredi.

Construit en 1920 par l’homme d’affaires américain William Tuck, le château d’Argenteuil trône au milieu d’un parc de 136 hectares en lisière de la forêt de Soignes, aux portes de Bruxelles donc. Il offre 5.400 mètres carrés de superficie auxquels il convient d’ajouter 3.500 mètres carrés de dépendances. Dès 1997, la Région wallonne a classé le domaine, où s’épanouissent de nombreux animaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs