Namur: une péniche amarrée en vente pour 525.000 euros (photos)

Namur: une péniche amarrée en vente pour 525.000 euros (photos)

Ce bien est tout à fait atypique, puisqu’il s’agit d’une ancienne péniche de transport entièrement transformée en habitation il y a dix ans. Amarrée le long de la Meuse à Namur, elle permet de profiter des facilités de la ville, mais aussi des charmes de la vie au bord de l’eau. Ses habitants ne doivent pas pour autant renoncer au confort, puisque la péniche est très bien isolée et équipée. Elle peut accueillir jusqu’à 4 chambres et profite même d’un espace extérieur grâce à ses terrasses.

1

Situation

Cette péniche est amarrée à Namur, sur un quai près du Port du Bon Dieu et du Grognon. Elle bénéficie d’une vue dégagée sur la Meuse et la ville, dont on peut notamment profiter depuis les terrasses ou le séjour. Le centre de Namur et toutes ses facilités sont accessibles en dix minutes à pied, mais l’on trouve déjà des commerces, des services et un hôpital tout près du quai. Plusieurs arrêts de bus sont situés à proximité et la gare de la ville est localisée à environ 1,5 kilomètre. Il est également aisé d’accéder aux grands axes routiers comme l’autoroute E411, accessible en cinq minutes en voiture.

2

Etat général

La coque de la péniche date des années 1920 et le bateau n’est plus motorisé. Il a été entièrement aménagé en habitation il y a dix ans et apporte autant de confort qu’une maison ou un appartement classiques. Les murs et la toiture sont en effet isolés, tandis que le système de chauffage central au mazout est complété par un feu à cassette dans le séjour, ainsi que par une pompe à chaleur assurant aussi la climatisation. La péniche est également équipée de domotique, d’un système d’alarme ou encore d’un groupe électrogène en complément du raccord au réseau électrique. L’alimentation en eau s’effectue quant à elle via une grande citerne de 16 tonnes qui nécessite un remplissage 3 à 4 fois par an. La péniche est donc très bien équipée et est dans un excellent état général.

3

Disposition

L’entrée de la péniche donne directement sur un lumineux séjour avec un coin salon et une cuisine ouverte équipée. En montant quelques marches, on accède à un bureau sous lequel se trouve une cave avec la chaudière. De l’autre côté du séjour, en contrebas, on retrouve l’espace nuit. Il se compose de deux chambres confortables, une salle de bain complète (douche, WC, baignoire) et une grande pièce polyvalente qui permet de créer deux chambres supplémentaires. La péniche compte de nombreux rangements intégrés, mais il est parfaitement possible d’y installer des meubles classiques. L’espace de vie intérieur est complété par de grandes terrasses aménagées avec des plantations et bien orientées.

4

Prix

Ce bien atypique est mis en vente à 525.000 euros. Il n’y a pas de droits d’enregistrements à prévoir, mais bien des frais de notaire. La péniche est dans un très bon état et ne nécessite pas de travaux à court terme.

Adresse : Namur

Surface habitable : +/- 140 m2

Chambres : 2 (possibilité de 4)

Salles d’eau : 1

WC : 1

Cave : oui

Jardin : non, mais des terrasses

Etat : récent

Garage : non

Agence :Les Viviers

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. TOURISME BRUGES (3)

    A Bruges, la saison touristique pourrait être sauvée in extremis

  2. Avec les musiciens de l’ORW, Jonathan Brandani fait ses débuts en Belgique.

    Jonathan Brandani, un talent qui se déploie en Belgique grâce à Momentum

  3. Personne n’a intérêt à un vrai cessez-le-feu. Sauf la population, qui n’en peut plus.

    Après sept ans de guerre, le Yémen menacé d’implosion

La chronique
  • Spa, Nina Derwael et Bob Morane: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Spa

    Ce n’est pas une plaisanterie de mauvais goût quelques jours après les inondations qui ont notamment frappé la petite ville : l’Unesco a classé Spa au patrimoine de l’humanité au titre de « Grande ville d’eau d’Europe ». On dit bravo. L’eau dont il est question ici tombe du ciel, forcément. Mais elle nous revient calmement à travers les sources locales, avec un goût de fer et de rouille presque savoureux. Santé !

    Les délateurs

    A quoi nos compatriotes ont-ils consacré leur temps libre durant les longues périodes de confinement ? Il n’y a pas de quoi se réjouir, mais les champions de la délation ont trouvé de quoi s’occuper pendant l’année covid : ils ont en effet été 2.995 à renseigner le fisc en 2020 contre 1.958 l’année précédente, a-t-on appris...

    Lire la suite

  • Pour un «reset» du logiciel démocratique au Congo

    A chaque fois, on entend des déclarations fracassantes, voire des bruits de bottes. Même de bonnes idées, comme celle de confier aux confessions religieuses le soin de désigner la commission électorale indépendante, menacent de déraper. On en vient à se dire que la démocratie est un exercice qui coûte cher, mobilise toute l’attention et conduit à chaque fois le pays au bord du gouffre… Mais on sait aussi qu’à part la dictature, dont on a vu les résultats, il n’y a pas d’autre choix et que l’alternance, aussi risquée soit-elle, doit...

    Lire la suite