Accueil La Une Économie

Bernard Delvaux: «Un projet sexy pour toute l’entreprise»

Pour le patron de la Sonaca, l’avion Sonaca 200 constitue une source bienvenue d’innovation et de diversification. Mais aussi et peut-être surtout un projet « sympa » et « sexy » qui dynamise toute l’entreprise.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Bernard Delvaux est le CEO de la Sonaca, ce sous-traitant aéronautique wallon qui emploie 2.300 collaborateurs dans le monde (Canada, Brésil...), dont 1.600 à Gosselies.

Comment s’inscrit cet avion Sonaca 200 dans la stratégie de l’entreprise  ?

Sonaca est un sous-traitant spécialisé dans les éléments d’aérostructure, comme les bords d’attaque des ailes. Nous sommes certes les leaders mondiaux dans notre domaine, mais restons néanmoins très petits par rapport aux géants que sont nos clients comme Airbus, Embraer ou Bombardier, qui nous mettent fortement sous pression sur le plan des prix notamment. Dans ce contexte, une diversification de nos activités est certainement bienvenue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs