USA: Amtrak investit 7,3 milliards dans ses équipements, dont des trains Siemens

Les nouveaux trains, dont certains seront alimentés par batteries, remplaceront des rames et locomotives qui sont pour certaines âgées de 50 ans, précise Amtrak dans un communiqué. 

La compagnie ferroviaire, dont l'État fédéral est le seul actionnaire, affirme avoir commandé 83 trains au total avec une option pour 130 trains supplémentaires.

Siemens évoque pour sa part, dans un communiqué séparé, une commande de 73 trains avec une option pour 140 trains supplémentaires. Selon une source proche du dossier, la commande n'était pas complètement finalisée pour 10 d'entre eux.

Les premiers trains doivent être livrés en 2024.

Ils sont destinés à faire les trajets le long de la côte atlantique, depuis le Maine jusque la capitale Washington.

Avec une capacité plus importante et la possibilité de réduire le temps de trajet, Amtrak espère attirer 1,5 million de passagers supplémentaires par an.

Les nouveaux wagons offriront aussi un confort de voyage amélioré par rapport à la flotte vieillissante d'Amtrak, avec par exemple des fenêtres panoramiques, des espaces plus grands entre les wagons, plus de lumière.

"Cet investissement est essentiel pour préserver et développer nos services régionaux dans le nord-est des Etats-Unis, qui sont soutenus par l'État, et permettra à nos clients de voyager confortablement et en toute sécurité, tout en réduisant considérablement les émissions polluantes", a commenté le directeur général d'Amtrak, Bill Flynn, dans le communiqué. 

En plus de l'achat des trains, le montant de 7,3 milliards de dollars évoqué par la compagnie ferroviaire inclut des contrats à long terme de maintenance, de fournitures de pièces détachées et de services ainsi que la modification de certains sites.

Les trains seront fabriqués par la filiale de Siemens installée en Californie, Siemens Mobility.

Depuis sa création, en 1971, Amtrak n'a jamais été bénéficiaire. Ces dernières années, il a enregistré, chaque année, plusieurs centaines de millions de dollars de pertes, avec un pic à 1,6 milliard en 2020, année marquée par la pandémie et une baisse drastique du trafic passager.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous