Accueil Monde Amériques

Haïti: l’assassinat du président Moïse plonge le pays dans le chaos

L’assassinat de Jovenel Moïse, abattu mercredi matin par un commando à Port-au-Prince, achève de déstabiliser un pays déjà englué dans une double crise politique et sécuritaire.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Haïti glisse brutalement vers l’incertitude la plus totale et se dirige vers une spirale de violences. L’assassinat du président Jovenel Moïse, abattu ce mercredi au petit matin à son domicile de Port-au-Prince, plonge le futur du pays le plus pauvre des Amériques dans l’obscurité. Le chef d’État haïtien, en poste depuis janvier 2017, a été assassiné « par des étrangers qui parlaient l’anglais et l’espagnol » a annoncé le Premier ministre par intérim, Claude Joseph. L’épouse du président, blessée lors de l’attaque qui s’est déroulée aux alentours de 1 heure du matin (7 heures, heure belge), est actuellement hospitalisée. « La situation sécuritaire est sous contrôle », a assuré Joseph. Quelques heures plus tard, il déclarait « l’état de siège » sur tout le pays, octroyant des pouvoirs renforcés à l’exécutif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 8 juillet 2021, 18:21

    Sa mort pourrait servir à quelque chose si il a été tué par une bande armée. Bandes armées qu'il a laissé monter en puissance avec la corruption en parallèle. Le suivant un peu plus intelligent y verrait un danger.

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs