Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Euro 2020: pour marquer, Roberto Mancini a fait appel à l’équipe

Avec des attaquants plus impliqués dans le jeu ou dans le travail de récupération que finisseurs, Roberto Mancini a été contraint de monter une sorte de coopérative pour pallier l’inefficacité de ses deux centre-avants : 9 de ses 12 buts sont venus d’ailleurs, de six joueurs différents, dont cinq affichent deux réalisations chacun. Cette lacune qu’idéalement, dans les premières intentions du sélectionneur « azzurro », Balotelli aurait dû combler…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’Italie est en finale de l’Euro, mais elle a un problème : le poste de centre-avant. Ciro Immobile a erré contre la Belgique – et les commentaires après sa pantalonnade de Munich ne l’auront pas rasséréné – et face à l’Espagne. Deux matches complètement opposés, aux intentions ou contraintes drastiquement différentes, de possession et de jeu vertical contre les Diables rouges, d’attention défensive et de contre-pieds contre la « Roja. » Avec une constante néanmoins, Ciro Immobile est à chaque fois apparu comme un corps étranger dans l’équipe. Un inconfort tactique qui a fini par rejaillir ses prestations strictement techniques, avec une kyrielle de contrôles ratés ou de passes faciles mal calibrées ou insuffisamment appuyées… Et pourtant, il s’agit du Soulier d’or européen 2020, d’un attaquant qui tourne à une moyenne de 0,55 but/match en 413 matches de championnat ou de coupes en club ! C’est plus que Vieri ou Inzaghi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Vynckier Albert, mercredi 7 juillet 2021, 19:15

    je préfère le rugby que le football et vous savez pourquoi? A cause du simulacre bien moins présent au rugby où le contact fait partie du jeu qu'au football ou le simulacre consiste à abuser du jugement de l'arbitre, je considère alors ce sport (foot) nettement moins fair-play.

  • Posté par swinge olivier, mercredi 7 juillet 2021, 20:34

    surtout dans le chef des Italiens et secondairement des Espagnols.... je me souviens de cette époque où ils se roulaient à terre en hurlant au moindre contact, suivis par des arbitres vendus...et ce Brésil-Belgique où Wilmots avait marqué un but parfaitement valable annulé par un clown triste dont je me souviens encore.... Money, money, money.....

  • Posté par Vynckier Albert, mercredi 7 juillet 2021, 19:16

    au foot, les joueurs ont intégré le concept qu'on peut gagner en trompant l'arbitre faute de moyens pour identifier la triche et les tricheurs.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs