Jackson Muleka permet au Standard de partager face à Lens en match amical (1-1)

Jackson Muleka permet au Standard de partager face à Lens en match amical (1-1)
Photo News

C’est à Billy-Montigny, en plein cœur du bassin minier du Pas-de-Calais, à 7 kilomètres de Lens, que le Standard a disputé, mercredi en fin d’après-midi, le quatrième match de sa préparation. Qu’il croyait avoir remporté méritoirement grâce à un but de Jackson Muleka tombé à la 25e minute, sur un ballon lobé, après une récupération et un service de Hugo Siquet, lorsque Camara, toute en fin de partie, trompait Arnaud Bodart d’un envoi lointain, sur l’une des rares possibilités françaises.

Sans Selim Amallah, pas encore prêt, et Kostas Laifis, blessé, mais aussi sans Mehdi Carcela, Maxime Lestienne, Aleksandar Boljevic et William Balikwisha, pas présents dans le nord de la France, l’équipe liégeoise a disputé un match sérieux, appliqué, très propre aussi dans les relances, à l’image de sa défense à trois, très jeune, composée de Ngoy, Al Dakhil et Sissako, très bien en place.

Devant, Muleka aura donné beaucoup de travail à l’arrière garde lensoise, avec à son actif un bel envoi capté par Leca (10e), un tir trop croisé expédié à côté du but français (21e) et une tentative complètement ratée, alors que l’international congolais avait une nouvelle fois réussi à filer dans le dos de la défense du Racing (28e).

Avant cela, c’est Denis Dragus qui avait eu la première grosse occasion de la partie, sur une perte de balle de Wooh, mais il n’était pas parvenu à combiner avec Muleka. Lens, qui a repris l’entraînement il y a dix jours et disputait son premier match amical de pré-saison, aurait pu, lui aussi, ouvrir le score, mais Arnaud Bodart d’abord (11e), Hugo Siquet ensuite (15e) empêchèrent respectivement Fofana et Sotoca de faire mouche.

En deuxième mi-temps, c’est Lens qui s’était procuré la première possibilité, par Banza alors que Bodart, capitaine d’un soir, avait joué avec le feu, avant que Raskin ne tergiverse dans la surface lensoise, laissant ainsi passer l’occasion de doubler les chiffres. Ce que Joao Klauss, parfaitement isolé par Camil Mmaee, aurait dû faire à la 78e minute, mais sa reprise fut trop facilement captée par Pandor, tout comme Collins Fai trois minutes plus tard, mais sa reprise de la tête, sur un centre impeccable de Calut, ne trouva pas la cible.

Côté liégeois, ce sont ces grosses occasions ratées qu’on regrettera (ce n’est pas nouveau) à l’issue d’une rencontre qui aura rassuré Mbaye Leye, même si le Standard aurait pu facilement faire l’économie de ce bit égalisateur. Signalons pour conclure que Samuel Bastien a été le seul Rouche à disputer les 90 minutes. Prochaine rencontre amicale pour le Standard, samedi à 17 heures à l’Académie face à Malines.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le trophée qui sera décerné au vainqueur.

    Par Philippe Dewitte

    Football international

    184 équipes, 10 millions d’euros pour le vainqueur: tout savoir sur la Conference League

  • Lukaku PLEIN

    Par Jonas Bernard

    Football international

    Romelu Lukaku veut Chelsea

  • Jackson Tchatchoua a le Sporting carolo dans les veines.

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    SC Charleroi: Tchatchoua, une chance à saisir

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous