Accueil Société

Affaire Troadec: au bout de la folie, la destruction d’une famille réduite à néant

Obsédé par un trésor dont l’existence n’a jamais été prouvée, Hubert Caouissin a tué son beau-frère, sa femme et leurs enfants, puis a tenté de faire disparaître les corps. La cour d’assises a condamné mercredi soir le quinquagénaire à trente ans de réclusion.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Un technicien de laboratoire. Un arboriculteur. Une femme cuisinier. Un ingénieur. Un agenceur. Un ingénieur en validation de logiciels. Six jurés, tirés au sort par la cour d’assises de Loire-Atlantique. Dans le box, deux accusés. Un homme assis, courbé en deux, qui ne se déplie qu’à moitié et garde ses mains dans le dos quand il s’exprime d’une voix atone au débit de mitraillette ; une femme qui donne l’impression d’être éblouie par des phares que nul autre qu’elle ne voit et parle comme une petite fille. Hubert Caouissin, 50 ans, et Lydie Troadec, 52 ans. Ils ont comparu pendant deux semaines pour un quadruple meurtre (lui) et des délits connexes (elle). Le délire a dégouliné sans discontinuer. Comment le moteur de la justice peut-il tourner avec un tel carburant ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs