Grève de la faim des sans-papiers: lutter contre l’exploitation économique devient prioritaire pour Sammy Mahdi

Grève de la faim des sans-papiers: lutter contre l’exploitation économique devient prioritaire pour Sammy Mahdi

Le Secrétaire d’État fédéral à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) a indiqué jeudi placer la lutte contre l’exploitation économique en tête des priorités du gouvernement. Une annonce qui suit la visite du rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits humains, Olivier De Schutter, aux sans-papiers en grève de la faim à l’église du Béguinage de Bruxelles.

Le rapporteur de l’ONU s’est rendu jeudi à l’église du Béguinage pour recueillir des informations et témoignages. Il pourrait ensuite faire part de ses préoccupations à la Belgique via une « communication au gouvernement », conformément aux procédures officielles.

Sammy Mahdi a déclaré plus tard dans la journée attacher une grande importance aux droits humains et aborder régulièrement la question avec les Nations unies. Le Secrétaire d’État a d’ailleurs fait visiter le centre d’accueil du Petit-Château au Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, et s’est entretenu avec des représentants du Haut Commissariat à Bruxelles et en Grèce.

M. Mahdi demande que le gouvernement fasse de la lutte contre l’exploitation économique une priorité et affirme avoir agi en ce sens. Le manque de statut des personnes sans papiers les rend en effet vulnérables aux marchands de sommeil et aux abus de la part d’employeurs, même si certains vivent et travaillent dans le pays depuis des années.

Par ailleurs, les fonds que la Loterie nationale n’a pas pu dépenser en raison de la crise du covid, à savoir 1,9 million d’euros, ont été alloués, entre autres, à des organisations d’aide aux personnes en situation de pauvreté, comme la Fédération belge des banques alimentaires et Médecins du monde.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous