Accueil

Pas de procédure à ce stade

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’initiative d’Olivier De Schutter (par ailleurs ex-candidat Ecolo) et le tapage médiatique qui l’accompagnait auraient été moyennement appréciés par le gouvernement. Sammy Mahdi (CD&V) n’a pas tardé à réagir dans une communication aux médias pour souligner son attachement aux droits de l’homme et ses échanges réguliers avec les Nations unies. Les deux hommes se verront lundi. Au rapporteur ensuite de décider d’adresser ou non un courrier de remontrances ou de recommandations. Mais l’approche se veut constructive, en jouant, éventuellement, les facilitateurs. « Notre rôle, c’est de mettre les gens autour de la table. Je sais bien qu’il y a des contraintes politiques et la volonté de rester dans les clous de la loi. Moi ma référence, ce sont les obligations internationales de la Belgique, parmi lesquelles l’obligation de ne pas laisser sans statut des gens qui ne rentreront pas chez eux, car ils ne sont pas expulsables. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs