Accueil Société

Grève de la faim des sans-papiers: le spectacle morbide de l’église du Béguinage

Après avoir strictement limité les contacts avec l’extérieur, les sans-papiers grévistes du Béguinage ont ouvert les portes pour une visite du rapporteur de l’ONU (et des journalistes dans son sillage).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Pendant deux jours, les portes de l’église sont restées closes, façon pour les sans-papiers grévistes de marquer leur déception face à un pouvoir politique qui ne fléchit pas. Façon, aussi, de montrer à quoi pourrait ressembler une radicalisation désespérée. Pendant deux jours, les portes closes ont surtout caché l’état de santé des grévistes, qui amorcent leur 47e jour de grève.

Si elles s’ouvrent ce jeudi matin, c’est pour permettre au rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits humains, Olivier De Schutter, qui fut aussi candidat Ecolo aux Européennes de 2019 (et à la flopée de journalistes dans son sillage), de se faire une idée du désastre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Tielemans Roger, jeudi 15 juillet 2021, 17:32

    mais pourquoi ces gens là font-ils tant de gosses?

  • Posté par Bossut Jean, jeudi 15 juillet 2021, 13:38

    que font ils dans une église et non dans une mosquée ils sont pourtant musulmans et combattent la religions catholique, sauf évidemment pour l'utiliser

  • Posté par Spistphapen Emile, mercredi 14 juillet 2021, 15:08

    Plus je lis les commentaires de ce forum, ou d'autres, et plus j'aime les animaux (que nous sommes aussi, mais ne sommes que de la sous-merde par rapport à un verre de terre).

  • Posté par PHILIPPIN Sylvie, mercredi 14 juillet 2021, 7:48

    3 pages de commentaires plus affligeants les uns que les autres ! Ce sont juste des êtres humains qui cherchent une vie meilleure et qui n'ont pas eu la chance de naître au bon endroit...

  • Posté par Rojas Angela, jeudi 15 juillet 2021, 12:55

    Oui on est des êtres humains et il ne faut pas oublier notre humanité, on a tous le droit à la vie, et si c’était vous ou vous enfants ? soyez juste HUMAINS!!!!, si on pouvait choisir où naître on serait peut être tous nés dans des châteaux et cette situation n'existerai pas…

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs