Accueil Société

Coronavirus: Pfizer va demander l’autorisation pour une 3ème dose de vaccin

Cette dose de rappel vise à assurer une protection immunitaire renforcée aux personnes déjà vaccinées avec deux premières doses.

Temps de lecture: 1 min

L’alliance Pfizer/BioNTech prévoit de demander «dans les semaines qui viennent» l’autorisation pour une troisième dose de son vaccin contre le Covid-19, aux Etats-Unis et en Europe notamment, ont annoncé les entreprises dans un communiqué. Cette dose de rappel vise à assurer une protection immunitaire renforcée aux personnes déjà vaccinées avec deux premières doses.

«Pfizer et BioNTech ont constaté des résultats encourageants des essais en cours pour une troisième dose du vaccin actuel», ont-elles expliqué. Elles «prévoient de soumettre ces données à la FDA, l’EMA et d’autres autorités régulatrices dans les semaines qui viennent», ont-elles ajouté en référence aux Agences américaine et européenne des médicaments.

«Des données préliminaires de l’étude montrent qu’une dose de rappel administrée 6 mois après la seconde dose a un profil de tolérance cohérent, tout en suscitant de hauts niveaux d’anticorps neutralisants» contre le virus, y compris contre le variant Beta, apparu en Afrique du Sud. Ces niveaux sont «5 à 10 fois supérieurs» à ceux observés après les deux doses initiales.

Les résultats de cette étude seront publiés dans une revue scientifique, ont précisé Pfizer/BioNTech.

À lire aussi Coronavirus: voyages, variants, relâchement, les dangers de l’été

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, vendredi 9 juillet 2021, 10:08

    J'en ai fait deux, à présent allez vous faire foutre, aille comme ça aille, je ne vais pas passer le reste de ma vie à me faire mettre dans le cul des produits dont on ne sait encore rien des éffets secondaires.Le pire s'est que je connais des médecins qui eux refusent catégoriquement ce vaccin .

  • Posté par Meunier Françoise, vendredi 9 juillet 2021, 11:28

    Vous avez de sérieuses lacunes en anatomie: l'injection se fait dans le haut du bras et pas plus bas. En outre, la grammaire et le vocabulaire que vous employez bénéficieraient d'une sérieuse mis à jour. Sinon vous faites ce que vous voulez mais ne le proclamez pas sur la place publique parce que ça n'intéresse personne.

  • Posté par Coppens Jean-pierre , vendredi 9 juillet 2021, 10:05

    On veut bien croire qu’une troisième dose booste le taux d’anticorps anti-Coronavirus. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Sur le site de l’OMS, on peut lire que de nombreuses études sont en cours pour déterminer le taux d’anticorps nécessaire afin d’être protégé vis-à-vis du virus (et de ses nombreux variants ?). Il serait utile d’avoir plus d’informations à ce niveau avant d’envisager un rappel à 6 mois, alors que toute la population n’a pas encore eu sa 2e dose, loin de là.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 9 juillet 2021, 13:40

    Mr. Coppens, il me semble personnellement que ce n'est pas une mauvaise chose que Pfizer/BioNTech (ou d'autres encore) mènent à bien des études complémentaires sur l'efficacité additionnelle et l'utilité éventuelle d'une troisième dose de leur vaccin après une période de six mois (ou plus). Et que dans la foulée, ils déposent une demande officielle auprès des organismes de régulation (FDA, EMA, etc.). Au moins, si (et seulement si) les études en cours et à venir sur la durée de persistance d'une immunité efficace montrent une perte inquiétante de cette efficacité, on sera "directement prêt" pour lancer immédiatement une campagne de troisième dose sans aucun délai inutile. Et bien sûr, vous avez raison, la priorité absolue est de mener à bien la campagne des deuxièmes doses, et aussi d'arriver à organiser une vaccination plus rapide et plus efficace au niveau mondial.

  • Posté par Hughes Wailliez, vendredi 9 juillet 2021, 9:34

    Une troisième dose qui serait disponible dans plusieurs mois et qui serait efficace contre un variant sud-africain qui ne circule plus... Ce qui serait utile, c'est de connaître son éventuelle plus-value face aux derniers variants préoccupants, non ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko