Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

L’Italie et l’Angleterre s’affrontent en finale de l’Euro: revivez le parcours des deux équipes en vidéos

Les deux équipes tenteront de succéder au Portugal en tant que champion d’Europe.

Temps de lecture: 5 min

Dimanche soir, l’Italie et l’Angleterre vont s’affronter dans un match pour retrouver un prestige qui leur a échappé depuis longtemps. D’un côté, on retrouve l’Italie dont le dernier titre remonte à la Coupe du monde 2006, bien que la Squadra Azzura se soit hissée en finale de l’Euro 2012 entre-temps. De l’autre, l’Angleterre essaiera de mettre fin à une disette de 55 ans (!) sans titre majeur, leur palmarès se résumant à une Coupe du monde remportée en 1966.

Grande favorite du groupe A, l’Italie a pleinement assumé son statut lors des trois matches de poule, s’affirmant immédiatement comme l’un des grands prétendants au titre. Tout d’abord à la Turquie lors du match d’ouverture de la compétition à Rome, la Squadra a eu besoin d’une mi-temps pour se libérer, avant de lancer son tournoi en seconde, en déroulant pour s’imposer 0-3 devant son public.

Même refrain lors de la deuxième rencontre où les Italiens, une nouvelle fois à domicile, ont dicté leur loi à la Suisse pourtant tombeuse de la France en huitièmes, pour l’emporter sur le même score (3-0).

Déjà assuré de participer aux huitièmes de finale, Roberto Mancini s’est permis quelques rotations lors du dernier match de groupe contre le pays de Galles afin d’offrir du temps de jeu à tout le monde, ce qui n’a pas empêché à ses joueurs d’assurer la première place avec une victoire sur un but de Pessina (1-0).

Le bilan parfait : 9 points sur 9, 7 buts inscrits et pas le moindre encaissé. Tous les voyants étaient au vert avant d’affronter l’Autriche, 2e du groupe C, en huitièmes Pourtant il aura fallu attendre prolongations pour que Chiesa n’ouvre la marque pour une Squadra Azzurra sauvée par le VAR peu après l’heure de jeu. Pessina a ensuite fait le break, pour un score final de 2-1 au bout de 120 minutes.

En quart de finale, les Italiens ont fait face à leur premier gros test du tournoi, contre les Diables rouges à Munich. Un match au sommet, qu’ils ont maîtrisé à la perfection, avec une prestation très convaincante soldée sur le score de 2-1.

En demi-finale, l’Espagne de Luis Enrique est son jeu de possession s’est dressée sur le chemin des Italiens. Le très critiqué Alvaro Morata a répondu à l’ouverture du score de Federico Chiesa et les deux équipes se sont ensuite neutralisées. Direction la séance de tirs aux buts où Gianluigi Donnarumma arrêtera notamment un pénalty d’Alvaro Morata pour permettre à la Nazionale de retrouver une finale d’une compétition internationale majeure, 9 ans après l’Euro 2012.

Leur adversaire, l’équipe d’Angleterre, qui aura eu l’avantage de jouer la quasi intégralité du tournoi à domicile (mis à part leur quart de finale qu’ils ont disputé à Rome), a réalisé un parcours presque parfait, et n’auront concédé qu’un seul but face au Danemark, en demi-finale. Ils ont entamé leur Euro avec une revanche de la demi-finale de la Coupe du monde 2018, en battant la Croatie grâce à un but de Sterling.

Lors du deuxième match de groupe, les Three Lions ont connu leur seul faux pas face à l’Écosse, avec un partage sans but décevant devant leur public.

Mais les hommes de Gareth Southgate ont immédiatement réagi avec une nouvelle victoire sur la plus petite des marges contre la République tchèque, une nouvelle fois grâce à Sterling, ponctuant ainsi la phase de groupe avec une 1e place dans le groupe D.

Les choses sérieuses ont alors commencé pour l’Angleterre, qui a disputé l’un des chocs de l’Euro face à l’Allemagne en huitième de finale. Une rencontre sous haute tension, une nouvelle fois à Wembley, lors de laquelle Sterling a une nouvelle fois trouvé la clé pour débloquer la marque en faveur de son équipe en fin de rencontre. Dans les tout derniers instants du match, Harry Kane a doublé la mise, inscrivant par la même occasion son premier but, après un début de tournoi décevant.

Pour son seul match hors de son jardin, la sélection anglaise s’est confrontée à l’Ukraine, à Rome, en quart de finale. Et elle a fait le plein de confiance avec une victoire 0-4, marquée, entre autres, par un doublé d’Harry Kane, qui semble monter en puissance au meilleur des moments.

En demi-finale, les Anglais affrontaient le Danemark qui s’est révélé être la surprise de cet Euro. Après le malaise cardiaque dont a souffert Christian Eriksen lors de leur premier match de poule face à la Finlande, les Danois ont su se remobiliser et se hisser jusqu’à ce stade du tournoi. Ce sont d’ailleurs eux qui mettront fin à l’invincibilité des Three Lions dans ce tournoi grâce à un superbe coup-franc tiré dans la lucarne. Malheureusement pour eux, le sort se retournera contre eux. D’abord avec un but encaissé contre son camp du capitaine Danois Simon Kjaer et ensuite sur un but d’Harry Kane, à la suite d’un pénalty très litigieux que Kasper Schmeichel avait réussi à repousser.

Pour la finale de cette édition de l’Euro, aucun favori clair ne se dégage. Les Italiens se sont montré solides durant le tournoi et ont su faire le dos rond aux bons moments pour leur permettre de remporter leurs matchs. Les Anglais de leur côte, ont montré leur solidité défensive en encaissant seulement un but en six matchs. Le match sera sans aucun doute très disputé mais nul doute que le vainqueur aura mérité de remporter l’Euro 2020.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une