Les nouvelles immatriculations au premier semestre en baisse de 19% par rapport à 2019

Le marché des voitures neuves reste freiné par la pandémie de coronavirus, à laquelle s'ajoute une pénurie de semi-conducteurs qui impacte la production de véhicules neufs au niveau mondial, constate la Febiac. En outre, le salon de l'automobile a été annulé cette année en raison de la crise sanitaire: les importateurs ont dès lors manqué d'un événement pour soutenir les commandes. La situation est toutefois meilleure que l'an dernier, marqué par un confinement très strict au premier semestre. Le nombre de nouvelles immatriculations a ainsi augmenté de 7,3% par rapport aux six premiers mois de 2020.

Du côté des deux-roues motorisés, les immatriculations ont aussi augmenté par rapport au premier semestre de 2020, de 16% mais aussi par rapport aux six premiers mois de 2019 (+1,9%) et au premier semestre moyen des dix dernières années (+7,9%).

Les nouvelles immatriculations de véhicules utilitaires légers (moins de 3,5 tonnes) sont également moindres qu'en 2019, avec 41.933 immatriculations au premier semestre, contre 43.721 il y a deux ans. Les véhicules utilitaires lourds figurent aussi sous le niveau de 2019 mais la comparaison pour ce type de véhicule est plus ardue, prévient la Febiac, car le premier semestre de 2019 a été marqué par l'introduction du tachygraphe numérique intelligent à l'échelle européenne.

Les motorhomes s'affichent, eux, en forme, avec un nombre d'enregistrements record sur six mois. Le premier semestre a déjà enregistré 4.583 immatriculations de motorhomes neufs alors que sur l'ensemble de l'année 2020, 5.347 motorhomes avaient été immatriculés et en 2019, 4.985.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous