Accueil Économie Consommation

Factures d’électricité et de gaz: ça risque d’être salé

Le redémarrage de la demande pousse les prix à la hausse. Ce sont les contrats variables qui seront le plus impactés. Mas aussi les contrats fixes qui arrivent à échéance au mauvais moment.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Charbon, pétrole, gaz… Pour redémarrer après un an et demi de crise sanitaire, la planète a besoin de remettre du carburant dans le moteur économique. Du coup, les prix des matières premières énergétiques sont tous à la hausse. Ce qui n’est jamais sans conséquence pour les consommateurs finaux que sont les ménages, qui regardent avec angoisse enfler leurs factures de courant, de gaz naturel ou d’essence (lire ci-contre). « On constate effectivement des hausses de prix tant en électricité qu’en gaz », souligne Laurent Jacquet, directeur du contrôle des prix à la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg). « On était vraiment très bas, avec une demande en forte baisse au plus fort de la crise », rappelle-t-il. « Les prix des contrats à un an sont à 68 euros/MWh pour l’électricité et 25 euros/MWh pour le gaz : c’est très haut », confirme Maxime Beguin, administrateur de la société d’achats groupés Wikipower et du site Comparateur-Energie.be.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Haegelsteen Philippe, dimanche 11 juillet 2021, 8:17

    Merci qui ? Merci Escrolo...

  • Posté par Kunsch Pierre, samedi 10 juillet 2021, 19:02

    Dans la facture d'électricité interviennent tous les cadeaux que l'on a fait et continue à faire aux promoteurs éoliens et aux prosumers photovoltaïques que tous ceux qui n'en font pas partie doivent payer (pas de free lunch en finance !), donc le commun des mortels . Notons en particulier les prix garantis et certificats verts pour l'éolien off-shore en augmentation en 2020 - avec toujours plus de capacité en mer du Nord et des prix garantis plusieurs fois le prix moyen de l'électricité des centrales thermiques ; les prix négatifs fréquents pour se débarrasser de l'électricité fantôme à payer bien sûr par les clients résidentiels ; pour les panneaux les certificats verts à Bruxelles, les compteurs qui tournent à l'envers en Wallonie, etc. etc. Avec la sortie du nucléaire et le CRM nous serons les plus chers en Europe avant même l'Allemagne et le Danemark qui mènent la danse actuellement alors qu'ils sont les champions du monde en éoliennes (et panneaux aussi pour l'Allemagne). Ils sont déjà franchement brun pour le CO2, la Belgique est encore un peu verte grâce au nucléaire, mais ce sera bientôt terminé avec des prix impayables. A quoi ça sert tout ça??

  • Posté par Gabriel Jacqueline, dimanche 11 juillet 2021, 15:27

    Stordiau Pierre: en attendant... c'est le locataire qui est le dindon!

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 11 juillet 2021, 13:17

    @Kunsch Pierre. Et dans les "cadeaux" que vous font les producteurs de photovoltaïques à ceux qui n'en ont pas : les TONNES DE CO2 que nous économisons; à raison de 50 eur/ Tonnes (soit 7,5 tonnes pour mon installation de 10 Kva = 375 eur ). "Charité bien ordonnée ... commence par soi-même" , môssieur le grand moralisateur ! SOLUTION ? Puisque c'est si "profitable" , et pour éviter les mesquines "jalousie" ... OBLIGEONS TOUS les propriétaires terriens belges a installer des panneaux P-V ! Basta !

  • Posté par Kunsch Pierre, samedi 10 juillet 2021, 19:01

    Dans la facture d'électricité interviennent tous les cadeaux que l'on a fait et continue à faire aux promoteurs éoliens et aux prosumers photovoltaïques que tous ceux qui n'en font pas partie doivent payer (pas de free lunch en finance !), donc le commun des mortels . Notons en particulier les prix garantis et certificats verts pour l'éolien off-shore en augmentation en 2020 - avec toujours plus de capacité en mer du Nord et des prix garantis plusieurs fois le prix moyen de l'électricité des centrales thermiques ; les prix négatifs fréquents pour se débarrasser de l'électricité fantôme à payer bien sûr par les clients résidentiels ; pour les panneaux les certificats verts à Bruxelles, les compteurs qui tournent à l'envers en Wallonie, etc. etc. Avec la sortie du nucléaire et le CRM nous serons les plus chers en Europe avant même l'Allemagne et le Danemark qui mènent la danse actuellement alors qu'ils sont les champions du monde en éoliennes (et panneaux aussi pour l'Allemagne). Ils sont déjà franchement brun pour le CO2, la Belgique est encore un peu verte grâce au nucléaire, mais ce sera bientôt terminé avec des prix impayables. A quoi ça sert tout ça??

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs