Accueil Monde Union européenne

Coronavirus: de nouveaux effets secondaires possibles reconnus par l’EMA pour les vaccins de Pfizer et de Moderna

Les cas observés sont principalement survenus dans les 14 jours suivant la vaccination, plus souvent après la deuxième dose et chez des hommes adultes plus jeunes.

Temps de lecture: 2 min

Des inflammations du myocarde ou du péricarde – deux couches des parois cardiaques – peuvent survenir dans de « très rares » cas après l’administration des vaccins anti-covid de Pfizer et de Moderna, a indiqué l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans un avis rendu vendredi.

Ces risques très rares de myocardite et péricardite sont donc reconnus comme effets secondaires possibles. Les symptômes peuvent varier mais comprennent souvent un essoufflement, des palpitations et des douleurs thoraciques.

Les cas observés sont principalement survenus dans les 14 jours suivant la vaccination, plus souvent après la deuxième dose et chez des hommes adultes plus jeunes. Dans cinq cas, la personne est décédée. Ces personnes étaient soit d’un âge avancé, soit atteintes de maladies concomitantes. Les données disponibles suggèrent que l’évolution de la myocardite et de la péricardite après la vaccination est similaire à l’évolution typique de ces affections, s’améliorant généralement avec du repos ou un traitement. L’EMA rappelle en outre que dans le seul Espace économique européen, plus de 177 millions de doses de Pfizer et plus de 20 millions de doses de Moderna ont déjà été administrées.

À lire aussi Coronavirus: les hospitalisations augmentent mais la situation reste (pour l’heure) sous contrôle

L’AstraZeneca et le Janssen sont eux aussi examinés concernant la myocardite et la péricardite, mais à ce jour, aucune relation de cause à effet n’a pu être établie avec eux.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Mauricette Mathieu, vendredi 9 juillet 2021, 17:49

    mais bon sang , on sert de cobaye! Tous les intervenants qui pônent le vaccin obligatoire ne s'en rendent pas compte ou ils sont payés pour intervenir.

  • Posté par Martin Roland, samedi 10 juillet 2021, 20:39

    MDR !

  • Posté par Eduwaere Eric, samedi 10 juillet 2021, 20:28

    5 ca sur 200.000.000 ..Lisez n importe quelle posologie ... Vous n oserez même plus prendre une aspirine ....cobaye

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 9 juillet 2021, 18:52

    Moi, je ne "pône" rien du tout, sinon un minimum d'honnêteté intellectuelle avec si possible, une larmichette de bon sens.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 9 juillet 2021, 18:48

    Il n'y a pas lieu de paniquer, Madame Mathieu. Cinq cas possibles sur 199.000.000 d'injections. De plus, précise l'avis, "Ces personnes étaient soit d’un âge avancé, soit atteintes de maladies concomitantes." Pas sûr qu'avec des aspirines vous ne prendriez pas moins de risques de thrombose.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une