Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Giorgio Chiellini préface la finale de l’Euro et revient sur le quart face à la Belgique: «Les 15 dernières minutes étaient interminables»

Le défenseur et capitaine de l’équipe d’Italie affrontera l’Angleterre dimanche en finale de l’Euro 2020.

Temps de lecture: 2 min

Giorgio Chiellini mènera l’Italie face à l’Angleterre en finale de l’Euro ce dimanche sur la pelouse de Wembley. À deux jours de ce duel au sommet, le capitaine italien est revenu sur le parcours de la Squadra Azzurra dans ce tournoi, et notamment le quart de finale face à la Belgique.

« Le duel face à Lukaku était mon plus gros test », a confié Chiellini sur les réseaux de l’UEFA. « Le match contre la Belgique a été globalement difficile parce qu’ils ont des attaquants exceptionnels, mais on a mieux géré la rencontre. Les 15 dernières minutes étaient interminables. La Belgique n’arrêtait pas de rajouter des joueurs offensifs, ça nous a mis en difficulté. »

Dimanche, c’est un autre adversaire très compliqué qui se dresse sur la route des hommes de Roberto Mancini. « Ce sera extrêmement difficile », commente d’ailleurs Chiellini à ce sujet. « J’ai toujours beaucoup aimé Harry Kane. J’ai eu la chance de jouer contre lui lors d’un match contre Tottenham. Il sait comment jouer dans la profondeur et comment faire une passe qui casse la défense pour un coéquipier. Il marque de la tête, de loin et de près. Mais l’Angleterre ne se résume pas à Kane car elle possède des joueurs étonnants sur les deux ailes et ses remplaçants pourraient tous figurer dans le onze de départ d’une équipe qui remporterait cette compétition. »

Le défenseur italien prédit « un grand match » pour cette finale européenne, qui avant le tournoi, était un rêve pour toute cette équipe. « C’est un rêve que nous poursuivons depuis des années et que Roberto Mancini nous a lentement fait entrer dans la tête jusqu’à ce qu’il devienne réalité », déclare Chiellini qui jouera son 112e match avec la Squadra Azzurra à cette occasion. « Au début, lorsqu’il nous a dit d’avoir à l’esprit l’idée de gagner l’Euro, nous avons pensé qu’il était fou, en fait pas du tout. Au cours de ces années, il a créé un collectif qui est maintenant sur le point de le faire. Et comme il nous l’a répété après chaque match, ‘un centimètre à la fois’, et maintenant il ne reste que le dernier centimètre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une