Volkswagen : résultat solide au premier semestre, avant l'impact des pénuries

"Les livraisons (...) ont continué à se redresser de manière solide au premier semestre", s'est félicité le groupe dans un communiqué de résultats préliminaires, publié vendredi.

Le constructeur a dégagé un bénéfice opérationnel "d'environ 11 milliards d'euros", et un flux net de trésorerie de "10 milliards d'euros", a-t-il détaillé.

L'entreprise affirme également avoir réalisé, entre janvier et juin, un "très haut" chiffre d'affaires, sans plus de précisions.

À la même période en 2020, Volkswagen avait subi une perte opérationnelle de 1,5 milliard d'euros en raison de la crise sanitaire mondiale.

Le fabricant dépasse son niveau du premier semestre 2019, avant la pandémie de coronavirus, lors duquel il avait engrangé un résultat opérationnel de 8,99 milliards d'euros.

Le groupe allemand prévient toutefois que "la pénurie de semi-conducteurs (...) est davantage susceptible d'entraîner des dépréciations au second semestre".

Au début de l'année, le groupe a profité du redémarrage de l'économie mondiale, grâce à une accalmie sur le plan de la pandémie de coronavirus, notamment aux États-Unis et en Chine, puis en Europe.

Mais depuis plusieurs semaines, le géant automobile fait face, comme l'ensemble du secteur, à des pénuries de composants électroniques, particulièrement de puces, qui l'empêche d'honorer de nombreuses commandes.

La pandémie de coronavirus a en effet bouleversé les chaînes d'approvisionnement mondiales, conduisant à des goulots d'étranglement sur les marchés de composants, bois, plastiques, et acier, ce qui plombe de nombreuses industries.

En Allemagne, le marché automobile a connu entre janvier et juin 2021 son deuxième plus mauvais semestre, en termes de ventes, en trente ans.

Volkswagen, premier constructeur automobile allemand, doit publier ses résultats complets du premier semestre le 29 juillet prochain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous