Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Sterling: d’une enfance pénible à la gloire nationale

L’Anglais a gravi les échelons de la société.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Comme bon nombre de stars de sa génération, Raheem Sterling demeure attaché à la culture afro-américaine. Bien dans son époque et dans ses baskets, l’ailier des Three Lions n’est pas le dernier pour s’afficher avec un côté « bling-bling » clairement assumé – ce qui plaît aux tabloïds anglais –, tout en affirmant sa passion pour la musique US. Le rap, tout particulièrement. Pas anodin, finalement, quand on compare son parcours de vie à plusieurs artistes, qui n’ont pas vécu une enfance des plus aisées, des plus heureuses. « Started from the bottom, now we’re here » (lisez : « On a démarré d’en bas, maintenant on est là »). Ce tube du rappeur Drake, calé dans la playlist du joueur au moment de préparer mentalement ses matches, résume parfaitement la destinée de Sterling qui, après être né en Jamaïque (il a la nationalité jamaïcaine mais n’a jamais porté la vareuse de la sélection), est sur le point de devenir… le roi d’Angleterre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs