Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Euro 2020: Giorgio Chiellini a soif de revanche

Giorgio Chiellini, c’est un monument. Impavide par nature, le capitaine de la « Squadra Azzurra », regardera, ce dimanche soir, le « Temple » droit dans les yeux pour lui dire : « Toi et moi, on se connaît, j’étais là à ton premier jour. Alors, tu es majestueux, mais tu ne m’impressionnes pas. » Joueur au long cours (111 sélections), il disputera sa deuxième finale d’un Euro. La première, le 1er juillet 2012 à Kiev, perdue sans combattre 4-0 contre l’Espagne, lui a laissé un goût d’inachevé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le 24 mars 2007, Giorgio Chiellini était dans l’équipe espoir italienne invitée à affronter sa consœur anglaise dans le cadre de l’inauguration du nouveau Wembley. En 2021, avec son partenaire d’une vie ou presque, Leonardo Bonucci, l’Italie peut presser tout ce qu’elle veut et se hâter à rejoindre le rectangle adverse, il est encore et toujours au centre des préoccupations des adversaires – et de ses propres entraîneurs qui le ménagent, désormais, pour les grandes occasions.

Luis Enrique, le sélectionneur de l’Espagne, avait implicitement reconnu que sa prestation à la garde de Romelu Lukaku avait remis en question son dispositif initial. Gary Neville, l’ex-latéral de Manchester United et consultant de Sky Sports, a annoncé que « pour gagner, l’Angleterre devra passer au-dessus d’eux… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs