Accueil

2.553

La victoire du « oui » lors du comité fédéral du 22 juin s’est jouée à pas grand-chose. Et les votes des Cadets wallons de la FGTB, classés en abstention, auraient pu tout faire basculer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le vote sur l’accord social entériné ce 22 juin au sein de la FGTB a mobilisé 2.273.638 voix : 49,06 % en faveur de l’accord ; 49,01 % contre et 1,92 % d’abstention. Soit, entre le « oui » et le « non », un écart de 1.069 voix. Au sein de l’Interrégionale wallonne, les 3.950 Cadets disposent de 989 bulletins. Conformément aux opinions exprimées, ils ont été reportés à la proportionnelle : 897 contre l’accord et 92 abstentions. Par contre, au niveau fédéral, les 3.950 votes des Cadets wallons, arrivés tardivement au sein de leur structure, ont été classés dans la colonne des abstentions, tandis que les 39.176 voix des « Kadetten » allaient au « oui ». Si ces voix sudistes étaient arrivées à temps et qu’elles avaient été reportées à la proportionnelle, 91,7 % des 3.950 bulletins seraient passés de l’abstention à l’opposition. Soit 3.622 voix qui auraient fait basculer le scrutin en défaveur de l’accord, pour 2.553 votes de plus dans la colonne « non ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs